Peine de mort : une exécution filmée aux États-Unis

Peine de mort : une exécution filmée aux États-Unis
Peine de mort : une exécution filmée aux États-Unis
L'exécution d'un condamné à mort dans l'Etat de Géorgie (USA) hier soir a sans doute été filmée, à la demande d'un autre condamné à la peine capitale. Celui-ci voulait démontrer que l'injection d'un produit paralysant fait souffrir inutilement les condamnés.
A lire aussi


C’est l’histoire d’un condamné à mort qui utilise l’exécution d’un autre pour avancer dans le combat abolitionniste. Gregory Walker a demandé à la justice géorgienne de filmer l’exécution d’Andrew Grant DeYoung, détenu aussi dans le couloir de la mort pour montrer ce qui se passe exactement lors d’une mise à mort, et prouver que la méthode retenue, l’injection de pentoarbital - un produit anesthésiant aussi utilisé pour euthanasier les animaux-, n’est pas sans douleur pour celui qui la reçoit.
Pourtant, de l’aveu même de Richard Dieter, directeur exécutif de l'association abolitionniste Death Penalty Information Center, la souffrance ne sera sans doute pas visible, mais les images devraient permettre aux gens de se faire une « certaine idée de ce qui se passe ». Le but non-avoué serait-il de choquer la population ? Où et quand cette vidéo sera-t-elle diffusée ? Le ministre de la Justice de l’Etat géorgien aurait insisté en vain pour empêcher la présence d’une caméra, craignant que les images circulent sur Internet.
En 1992, en Californie, l’exécution d’un condamné à la chambre à gaz avait été filmée : le choc des images avait permis de faire abolir cette méthode dans l’État.

(Source : le figaro.fr)

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

La peine de mort en recul selon Amnesty International
Une semaine contre la peine de mort

Teresa Lewis sera exécutée ce soir dans l'Etat de Virginie aux États-Unis

« Blasphème » : témoignage d'Asia Bibi, condamnée à mort au Pakistan


L'INFO DES MEMBRES

Le Zimbabwe passe des annonces pour trouver un bourreau