Dis-moi quel alcool tu bois, je te dirais pour qui tu votes

Dis-moi quel alcool tu bois, je te dirais pour qui tu votes
Dis-moi quel alcool tu bois, je te dirais pour qui tu votes
Notre goût pour les alcools forts et les vins permettraient de définir nos tendances politiques. C'est en tous cas la théorie d'une étude publiée par le National Media Research, Planning and Placement, une agence de communication républicaine. Le buveur de vodka serait ainsi un démocrate tandis que l'amateur de whisky aurait un penchant républicain.
A lire aussi


Vodka ou whisky ? La réponse à cette question pourrait en dire beaucoup sur nos opinions politiques. Selon une étude publiée par le National Media Research, Planning and Placement, une agence de communication républicaine, ce que nous buvons dénote nos intentions de vote. Ainsi, les démocrates (gauche) préfèreraient les alcools clairs et notamment la vodka (Absolut et Grey Goose), tandis que les républicains seraient amateurs de liqueurs brunes telles que le whisky (Jim Beam, Canadian Club et Crown Royal). Seul un alcool mettrait tout le monde d’accord : le rhum, qui s’apprécie ainsi autant à gauche qu'à droite. Enfin, un buveur de Jägermeister (liqueur allemande) ou un consommateur de tequila Don Julio serait plutôt jeune et aurait peu de chance de se rendre aux urnes.


Le vin, meilleur baromètre de nos intentions de vote

Mais l’étude, qui a tout de même recueillie 50 000 réponses auprès des électeurs américains en 2012 et 2013, analyse aussi les préférences des citoyens américains en matière de vin. Ce serait d’ailleurs les conclusions les plus pertinentes : sur les 15 alcools qui prédisent, en effet, le mieux les votes, 14 sont des domaines viticoles ! Ainsi un Kendall-Jackson ou un Robert Mondavi est souvent l’apanage d’un républicain tandis qu’un verre de Château Ste. Michelle Merlot ou de Smoking Loon a plus de chances de se trouver entre les mains d’un démocrate. Mais on pourra aussi voir un Columbia Crest, un Ravenswood, un Francis Coppola ou un Charles Shaw dans la cave de dernier, plutôt qu’un Fish Eye, Bogle et Franzia qui réjouira, en revanche, l’électeur de droite. Mais si ces noms ne vous évoquent rien, c’est parce qu’ils sont américains. L’étude, en effet, n’a aucune valeur en France…

VOIR AUSSI

Municipales 2014: 35% des Français tentés par l’abstention
Nicolas Sarkozy : ces petites phrases qui rappellent à tout le monde qu'il va revenir
Nathalie Kosciusko-Morizet : 5 choses à savoir sur la candidate UMP à la mairie de Paris
Anne Hidalgo : 5 choses à savoir sur la candidate PS à la mairie de Paris