Najat Vallaud-Belkacem est la révélation politique de l’année 2012

Najat Vallaud-Belkacem est la révélation politique de l’année 2012
Najat Vallaud-Belkacem est la révélation politique de l’année 2012
Dans cette photo : François Hollande
Porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem a été très en vue en 2012. Les députés s'apprêtent d'ailleurs à la désigner « révélation politique de l'année ». Retour sur les chantiers engagés par la benjamine du gouvernement qui, pour rappel, a tout juste 35 ans.
A lire aussi


Mercredi 26 décembre, à l’hôtel de Lassay (Paris VII), le palmarès annuel du Trombinoscope de l’Assemblée désignera le président François Hollande « Personnalité politique » de l’année 2012. Depuis 1981, année de sa création, ce classement, réalisé par les députés, présente les acteurs de la vie politique française et européenne. 

Le prix du « Député de l’année » sera remis à Jean-Louis Borloo, président de l’Union des démocrates indépendants (UDI), député du Nord et président du groupe UDI à l’Assemblée Nationale. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls sera élu « Ministre de l’année » tandis que la benjamine du gouvernement et ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem sera officiellement désignée « Révélation politique de l’année ».   

Une côte de popularité en hausse

« Révélation » aux yeux des députés, l’ex-porte-parole de François Hollande pendant la campagne présidentielle semble également avoir conquis le cœur des Français. Déjà, en juin dernier, un sondage CSA révélait qu’elle incarnait le changement pour un Français sur cinq. Plus récemment, une enquête de l’institut J2M+ mettait en évidence une hausse de sa cote de popularité dans l’agglomération lyonnaise dont elle est originaire, avec 72 % d’opinions favorables.  

Pleinement engagée dans la lutte contre les inégalités hommes-femmes, Najat Vallaud-Belkacem, qui entend notamment réduire les stéréotypes sexistes véhiculés par les manuels scolaires, est notamment à l’origine d’un programme « anti-sexiste » qui devrait être enseigné dans les écoles maternelles dès la rentrée 2013.

Faire émerger une « troisième génération » du droit des femmes

Elle promeut par ailleurs une « troisième génération » des droits des femmes, « celle de l'égalité réelle ». Car, avait-elle affirmée en novembre dernier, « on est en 2012, on regarde les chiffres, tout est inscrit dans la loi et pourtant les inégalités sont bel et bien là. On est très loin du compte ». La ministre s’est également penchée sur l’épineux problème de la parité dans les fédérations sportives ou sur la question du temps partiel fragmenté.

VOIR AUSSI

Najat Vallaud-Belkacem incarne le changement pour 1 Français sur 5
Najat Vallaud-Belkacem : lutter contre les images dégradantes pour les femmes dans les médias
Égalité salariale : Najat Vallaud-Belkacem veut sanctionner les entreprises réticentes
Égalité des sexes, prostitution : Najat Vallaud-Belkacem étudie le modèle suédois