Frigide Barjot : son livre retiré de la vente, sa pétition rejetée

Frigide Barjot : son livre retiré de la vente, sa pétition rejetée
Frigide Barjot : son livre retiré de la vente, sa pétition rejetée
Tempête sur les anti-mariage gay en ce début de semaine. Alors que l’ouvrage de Frigide Barjot “Touche pas à mon sexe” est retiré des libraires pour son titre plagié, la pétition contre le mariage gay qui avait réuni 700 000 signatures a été jugée irrecevable par le Conseil Économique Social Environnemental.
A lire aussi
Un livre de coloriages de princesses super fortes pour petites filles en mal d'héroïnes inspirantes
News essentielles
Un livre de coloriages de princesses super fortes pour...


Le mois de février se termine sur deux notes amères pour les opposants au mariage pour tous. Première secousse de la semaine, l'irrecevabilité de la pétition contre la loi sur le mariage gay qui avait obtenu 700 000 signatures. Le document a été débouté par le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) qui a expliqué sa décision dans son communiqué : « Le bureau a constaté que les conditions de nombre et de forme étaient réunies. Pour autant, et en vertu de l'article 69 de la Constitution et de l'article 2 de l'ordonnance du 29 décembre 1958 portant loi organique relative au Conseil économique social et environnemental, la saisine du Cese pour avis sur un projet de loi relève exclusivement du Premier ministre ». « Celle-ci ne saurait ainsi être autorisée par voie de pétition citoyenne. Le bureau a conclu que la pétition sollicitant l'avis du Cese sur un projet de loi n'était pas recevable », ajoute le CESE. La tête pensante de la Manif pour tous Frigide Barjot ironise sur Twitter : « Irrecevables, une raison de plus d'être un million sur les Champs-Elysées le 24 Mars ». Elle a appelé a « poursuivre la lutte contre le projet de loi » du gouvernement malgré ce revers.

Second revers pour la leader médiatique des anti-mariage gay, son pamphlet « Touche pas à mon sexe. Pour en finir avec les massacreurs de l'intimité féminine » a été retiré des ventes par son propre éditeur, rapporte Livreshebdo.fr. L'ouvrage est paru le 10 janvier chez Mordicus, la maison d'édition de Robert Ménard, fondateurs de Reporters sans frontières. Problème : le titre était déjà celui d'un ouvrage de Gérard Zwang publié en octobre 2012 chez l'éditeur Jean-Claude Gawsewitch. Par négligence, Mordicus n'a pas pris la peine de vérifier la disponibilité du titre. C'est une collaboratrice de Jean-Claude Gawsewitch éditeur qui a découvert sur Facebook le pamphlet portant le même titre que l'ouvrage du chirurgien Gérard Zwang sur les outrages faits au sexe de la femme. Via son avocat, Jean-Claude Gawsewitch a demandé le retrait du pamphlet. Selon Ipsos, 800 exemplaires ont été vendus.

Salima Bahia

Dans l'actu