J-F Copé se réjouit de « faire péter le plafond de verre »

J-F Copé se réjouit de « faire péter le plafond de verre »
J-F Copé se réjouit de « faire péter le plafond de verre »
Première étape franchie pour la loi sur la parité dans les grandes entreprises ! Le 20 janvier, l’Assemblée nationale l’a adoptée en première lecture. Prochaine étape : le Sénat. Une première victoire pour les initiateurs du projet de loi, Jean-François Copé, le chef de file des députés UMP et Marie-Jo Zimmermann, députée UMP de Moselle.
A lire aussi
Le combat d'Ito Shiori pour faire reconnaître le viol qu'elle a subi
News essentielles
Le combat d'Ito Shiori pour faire reconnaître le viol...

Face à un parterre de femmes, Jean-François Copé revient sur son combat pour la parité dans le monde professionnel : « Vous avez en moi, un allié total. Nous sommes sortis du débat pour ou contre, c’est déjà un premier combat de gagné. »

Un combat pour augmenter la représentation des femmes au sein des conseils d’administration et de surveillance. Actuellement, seules 10,5% des femmes occupent des sièges d’administrateurs au sein des sociétés du CAC 40. Le but principal de la loi est d’assurer la présence d’au moins 40% de femmes dans ces instances. Les entreprises auront 6 ans pour remplir leur quota. En cas de refus, le dispositif de sanction prévoit d’annuler la nomination du dernier administrateur élu.

Le président de l’UMP a vu défiler dans son bureau plusieurs grands patrons français criant au scandale sur ce sujet de parité. Aujourd’hui Jean-François Copé s’en amuse mais interprète ces interventions comme du  « racisme ».

Après l’Assemblée nationale, cette loi sur la parité prend le chemin du Sénat. Selon le chef de file des députés UMP la promulgation du texte devrait se passer « avant l’été ou dans l’année ». Il ajoute satisfait : «  On est en train de faire péter le plafond de verre de façon colossale. »

L’homme politique mène donc un combat ambitieux pour imposer les femmes dans les directions des grandes entreprises. Au programme, un colloque en juin pour faire un bilan sur la parité dans les conseils d’administration et les conseils municipaux, des réunions d’évaluation tous les 6 mois et une volonté de conserver le soutien des médias notamment féminins qui ont déjà, massivement, relayé l’information au niveau national.

En faisant voter une proposition de loi pour instaurer des quotas dans les conseils d’administration, Jean-François Copé et Marie-Jo Zimmermann ont choisi d’aborder la question de l’égalité professionnelle par la gouvernance des entreprises pour créer un « électrochoc ».

Stéphanie Marin

ALLER PLUS LOIN :

Suivez le combat de Marie-Jo Zimmermann pour la parité !
Retrouvez les témoignages de femmes pour la parité !