Contrefaçon : comment reconnaître un vrai sac Longchamp, Vuitton, Chanel ?

Contrefaçon : comment reconnaître un vrai sac Longchamp, Vuitton, Chanel ?
Contrefaçon : comment reconnaître un vrai sac Longchamp, Vuitton, Chanel ?
Vous venez de la trouver : la petite merveille qui vous manquait. Vintage, dans une brocante ou sur un site Internet, l'affaire est trop belle, vous êtes à deux doigts de craquer pour ce sac qui vous fait de l'œil. Attention, avant de dégainer votre carte bleue, assurez-vous qu'il s'agit bien d'un original et non d'une contrefaçon. Difficile de reconnaître un vrai d'un faux ? Suivez quelques consignes simples et faites la part des choses entre imitation et original.
A lire aussi

Bien connaître le modèle que l’on souhaite acheter

Conseil n°1 : S’assurer que le modèle existe bel et bien ! En effet, si ce sac à main Longchamp qui vous fait de l’œil sur eBay est bleu turquoise alors que la marque ne l’a lancé qu’en noir, pas de doute à avoir, vous êtes face à un faux. Donc avant de craquer pour un sac, attention à bien connaître sous toutes ses coutures le modèle que l’on souhaite acheter, afin de s’exposer au moins de surprises possibles.

Astuce : Regarder avec une attention toute particulière les photos du site officiel de la marque, faire un tour dans la boutique et si possible bien observer le modèle original. Et retenir les petites informations qui vous aideront à y voir clair : le lieu de fabrication du sac (si on vous dit en boutique que cette pochette Louis Vuitton est Made in France, inutile de craquer sur un modèle sur Internet qui annonce très clairement « made in China » sur une belle étiquette blanche), les couleurs déclinées par la marque ou encore les tailles proposées …

Faire attention aux détails

Conseil n°2 : Glaner le plus de renseignements possibles sur le site de la marque ou dans les boutiques afin de se faire l’œil. Observer attentivement les coutures, la qualité du cuir, les finitions, la doublure du sac… C’est grâce à ces petits détails que vous pourrez comparer ensuite le modèle que vous avez trouvé. Par exemple, les sacs Chanel sont tous numérotés : si le modèle que vous avez entre les mains ne comporte pas de numéro de série, reposez-le, c’est très certainement une contrefaçon. De même, la plupart des grandes marques délivrent une carte d’authenticité : elle peut être une garantie, si toutefois vous prenez garde à vérifier qu’elle est elle-même bel et bien authentique !

Astuce : Une couture qui s’effiloche, un cuir raplapla, un monogramme mal imprimé, une poche cousue sur la doublure qui semble de trop, un tissu de mauvaise facture... Le diable se cache dans les détails. Si vous avez un doute, c’est déjà une piste. 

Autour du sac

Conseil n°3 : Il y a le sac, et tout ce qui vient avec : dust bag (sac anti-poussière), facture, livret de conseils d’entretien… Ces éléments peuvent vous aider à y voir plus clair face aux copies et contrefaçons. Sachez par exemple qu’un sac de grande marque ne sera jamais vendu avec sa anse emballée dans du plastique transparent. Il sera aussi de préférence rembourré avec du papier de soie. Autre donnée qui doit vous alerter immédiatement : le prix. Oui, ce beau sac à main Céline qui est affiché à 1400 euros en boutique et à seulement 300 euros sur eBay est plus que tentant. Mais un tel écart de prix ne peut être anodin : le luxe a un prix et un beau sac trouvé moitié moins cher sur Internet a très peu de chances d’être un original.

Astuce : Demandez une facture au vendeur et comparez-là à celles obtenues en boutique (une astuce consiste à acheter un produit à bas prix de la marque, comme un catalogue à 10 euros, afin d’obtenir une facture qui vous permettra de comparer à celle présentée par le vendeur).

Et enfin la règle d’or : en cas de doute, ne jamais craquer. Même à 50% du prix, une contrefaçon ne sera jamais une affaire.