L'égalité a un prix : des assurances auto plus chères

L'égalité a un prix : des assurances auto plus chères
L'égalité a un prix : des assurances auto plus chères
Remise à niveau des tarifs dans les nouveaux contrats d'assurance. Les écarts de prix qui favorisaient les femmes notamment dans les assurances auto sont interdits depuis une décision de la Cour européenne de justice. Pour autant, les assureurs auront vite fait de contourner ce bel élan vers l'égalité hommes-femmes.
A lire aussi


C’est la fin officielle de ce que Bruxelles a considéré comme une discrimination : les tarifs des assureurs segmentés en fonction du sexe de l’assuré. À partir de ce vendredi, tous les nouveaux contrats d’assurance devront harmoniser les cotisations des femmes et des hommes, suite à une décision de la Cour de justice de l’Union européenne. Bon nombre de produits d’assurance indexent  en effet leurs tarifs sur le sexe des souscripteurs, notamment dans l’assurance automobile, les femmes étant plus prudentes et moins victimes d’accidents (75% des tués sur la route sont des hommes). Elles payaient ainsi jusqu’à 8% de moins que les hommes leurs primes d’assurance, voire 20% de moins pour les jeunes conductrices par rapport aux jeunes conducteurs, qui provoquent plus d’accidents et d’une gravité plus sévère. 

Ainsi, lefigaro.fr annonce que les jeunes conductrices qui signeront un contrat d’assurance auto paieront désormais 10 à 12% plus cher leurs cotisations, tandis que les jeunes hommes bénéficieront de tarifs rognés de 5 à 10%. Chez certains assureurs, comme à la Maif, il n’y a pas de changement en vue puisqu’ils n’ont jamais pratiqué de différence de prix selon le sexe de leurs assurés. Chez les autres, on pense déjà aux nouveaux filons qui permettront de continuer à segmenter les bons et les moins bons conducteurs, et in fine, les hommes des femmes. Selon la puissance de la voiture et même la couleur choisie, on pourra déterminer le type de comportement sur la route. 

« Les jeunes hommes inexpérimentés conduisant souvent des voitures rouges assez puissantes devraient continuer à payer plus cher leur assurance auto que les jeunes filles », peut-on lire sur le Figaro. Tandis que la directrice commerciale du courtier AMV, Agnès Rouvière, explique au point.fr que pour déterminer les types de véhicules qui sont plus prisés des femmes, on ira regarder du côté des « Vespa rose » et des « scooters grandes roues ».

Les femmes savent ce qu’elles ont à faire pour continuer à payer moins cher…

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Femmes et assurance : quelles sont les spécificités des chefs d'entreprise ?
Hommes/femmes au volant : « L'insécurité routière est une affaire de genre » -Interview 
Femmes et Assurance : la maternité, déclencheur de la conscience du danger