Le gouvernement refuse d’assouplir le permis à point

Le gouvernement refuse d’assouplir le permis à point
Le gouvernement refuse d’assouplir le permis à point
La commission des lois de l’Assemblée nationale a conservé, contre l’avis du gouvernement, un amendement prévoyant l’assouplissement du permis à point. Les réactions ne se sont pas fait attendre…
A lire aussi

« Clairement, le gouvernement s'opposera à des amendements susceptibles de remettre en cause non seulement le principe même du permis à points mais ses modalités d'application », a déclaré le porte-parole du gouvernement, François Baroin. Pourtant, mardi, lors du travail en commission sur le projet de loi de la sécurité (Loppsi 2), les députés UMP ont décidé de maintenir des assouplissements sur le permis à points, et ce, contre l’avis du gouvernement.
Et pour cause, les parlementaires souhaitent notamment que les douze points du permis de conduire soient récupérables au bout de deux ans, contre trois ans jusqu’ici.
Actuellement à l’examen, le projet de loi sur la sécurité routière devrait être voté le 21 décembre. Toutefois, François Baroin a d’ores et déjà prévenu : « aucun message de nature à être interprété de façon laxiste par la population ne sera adressé par le gouvernement».

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Les réformes du permis de conduire : entre sévérité et indulgence

Plus de points, plus de permis

Petit point sur le permis à points