Gourmandise : 3 astuces si vous souhaitez moins craquer

Gourmandise : 3 astuces si vous souhaitez moins craquer
Gourmandise : 3 astuces si vous souhaitez moins craquer
Comment canaliser ses pulsions gourmandes ? Comment savoir si c'est le bon moment pour craquer ? Comment rectifier le tir quand on a déraisonnablement succombé à la tentation ? Bref, comment gérer sa gourmandise sans créer de frustration ni de déséquilibre alimentaire. La réponse avec Yann Couderc, auteur du site Lecoinforme.
A lire aussi
Ligue du LOL : Marlène Schiappa souhaite allonger les délais de prescription
News essentielles
Ligue du LOL : Marlène Schiappa souhaite allonger les...

Article complet publié sur Le HuffPost

Voilà une phrase que j'emploie souvent pour marquer mes patients : « La gourmandise ou comment choisir entre deux tablettes : celle en chocolat ou celle sur votre ventre ! »

Être gourmand ? Oui ! À l'excès ? Non !

Tout le monde a son idée sur ce qu'est la gourmandise. On retiendra surtout que la gourmandise est le fait de manger sans en avoir vraiment besoin : mais est-ce vraiment grave ?

Premièrement, rassurez-vous, on est tous concerné ! La gourmandise en soit n'est pas un problème mais mal la contrôler peut en être un. Dire que certaines personnes sont plus gourmandes que d'autres revient surtout à dire que ces dernières savent mieux se limiter à l'essentiel.

Rien ne sert de porter de jugement sur la façon dont vous vous comportez. C'est un choix personnel, souvent dépendant de beaucoup de facteurs. Donc, si, pour votre ligne ou pour des raisons de santé, vous souhaitez moins « craquer », voici trois astuces simples.

Respecter les repas « classiques »

Vous le savez sûrement déjà mais c'est vraiment la base. Attention, parfois si l'on mange n'importe quoi, c'est parce que l'on a vraiment faim !

C'est ce qui arrive quand on saute un repas (souvent le petit déjeuner ou le repas du midi). On va manger des « trucs » pas équilibrés en fin d'après-midi ou début de soirée.

Le « report de la faim » est aussi fréquent. On va manger plus le lendemain parce que l'on n'a pas suffisamment mangé la veille....

Voilà pourquoi vous avez toujours reçu comme conseil de ne pas sauter de repas et de ne pas manger trop peu ! Vous pouvez être sûr que vous compenserez dans la journée ou le lendemain en grignotant des aliments plus caloriques et plus riches en sucres et en graisses.

Je vous conseille donc de manger régulièrement ET en quantité suffisante, en évitant au maximum de sauter de repas. Avoir de bonnes habitudes alimentaires est essentiel pour éviter les « crises » de gourmandises.

Deux autres conseils pour mieux gérer sa gourmandise : apprenez à vous contrôler et découvrez l'astuce « du bracelet » en lisant la suite de cet article sur Le HuffPost.