Dates de péremption (DLC) : lait, oeufs, yaourts, boites de conserve... que peut-on manger ?

2 photos
Lancer le diaporama
Il n'est pas rare de trouver au fond de son frigo un ancien pot de yaourt que l'on avait totalement oublié ou quelques oeufs visiblement perdus. Lorsque ces produits ont atteint leur date de péremption (Date Limite de Consommation), sont-ils encore bons pour la santé ? Terrafemina fait le point.
A lire aussi
Lait de soja, fruits à exotiques, crustacés : ces aliments que bébé ne doit pas manger avant 1 an
Mag
Lait de soja, fruits à exotiques, crustacés : ces...

Alors que l'on parle de plus en plus de la suppression des dates de péremption présentes sur les produits de grande consommation, tout le monde se pose régulièrement la question de savoir si oui ou non tel ou tel produit est encore bon pour la santé malgré quelques jours au-delà de la date fatidique inscrite sur le paquet.

DLC versus DLUO : deux cas de figure très différents

" À consommer avant le ... " ou " À consommer de préférence avant le... " sont les deux inscriptions que l'on retrouve le plus souvent sur les produits que l'on consomme au quotidien. Mais ces deux références ne signifient pas du tout la même chose. Dans le premier cas, il convient de se montrer très prudent en cas de dépassement de la date inscrite, alors que dans le second cas il existe une bonne marge de manoeuvre avant que le produit ne perde ses qualités nutritives ou devienne impropre à la consommation. Mais comment faire la part des choses ?

Poisson frais, charcuterie et crème fraîche : attention aux dates

Parmi les produits qui ne plaisantent pas avec les dates de péremption, on trouve tout ce qui est charcuterie, poisson et viande et crème fraîche. Des produits sensibles pour lesquels il est préférable de se fier aux dates inscrites afin d'éviter les intoxications alimentaires. Rappelons au passage qu'une fois entamé, un pot ou paquet ne se conserve que trois jours au maximum.

Le cas particulier des oeufs, du lait et des yaourts

S'il existe bien une date de consommation sur les coquilles des oeufs, elle est un peu différente et correspond à une date de durabilité minimale de 28 jours. Une fois la date dépassée, il existe deux cas de figure. Si l'oeuf est consommé dur, la date peut être dépassée de quatre semaines environ, frais il ne faudra pas excéder 48 heures. Par ailleurs, un oeuf dont la coquille est fendue ne doit jamais être mangé. Du côté des yaourts, on peut s'offrir deux semaines supplémentaires à la date indiquée sur le pot, tout en prenant garde de bien vérifier son aspect avant de la déguster. Enfin, le lait stérilisé peut être consommé deux semaines après la date de péremption indiquée s'il est conservé dans son emballage. Ce n'est pas le cas du lait frais. Le fromage peut aussi être consommé jusqu'à deux semaines après sa date de péremption, selon son odeur et son aspect.

>> Hygiène en cuisine : comment éviter l'intoxication alimentaire ? <<

Boites de conserve et produits surgelés

Une boite de conserve peut encore être consommée sans risque plusieurs années après sa date de péremption tant que le pot est en bon état, sans déformation ou trace de rouille. Du côté des surgelés, ceux achetés au supermarché peuvent être conservés longtemps après la date indiquée sur les sachets. Si vous congelez de la viande ou des petits plats, ils ne se conserveront qu'entre six et neuf mois. Attention donc à bien indiquer la date de congélation sur une étiquette.

Faire preuve de bon sens pour éviter le gaspillage

Evidemment, il suffit bien souvent d'un peu de bon sens pour se rendre compte que tel ou tel produit est encore tout à fait propre à la consommation. Ainsi, en sentant les produits ou en les goûtant, on constate en quelques secondes si oui ou non il est consommable. Un sachet ou une boite déformée indiquera que le produit concerné est à jeter. Attention aussi aux traces de moisissure qui indiquent aussi le chemin vers la poubelle.

>> Surgelés, lait, viande... : peut-on manger des produits périmés ? <<

Et pour les cosmétiques, ça marche comment ?

Comment reconnaître les cosmétiques périmés ?