Pourquoi créer des maisons de naissance ?

Pourquoi créer des maisons de naissance ?
Pourquoi créer des maisons de naissance ?
Les maisons de naissance seront expérimentées en 2011 pour les femmes qui veulent accoucher de manière « naturelle ». Députée UMP dans les Ardennes et ex-sage-femme, Bérengère Poletti nous explique les raisons de son combat pour cet amendement.
A lire aussi

Terrafemina : Pourquoi soutenez-vous la création de maisons de naissance ?

Bérengère Poletti : Je pense, pour l’avoir vu et vécu en tant que sage-femme, que les conditions dans lesquelles on fait accoucher les femmes dans certains centres hospitaliers créent du stress chez certaines. Pour remédier à cela, elles répondent à des offres d’accouchement à domicile, ce qui n’est pas forcément une bonne solution. Parfois il est supervisé sérieusement par une sage-femme, mais elles ont aussi recours à des « Doulas », accompagnatrices de grossesse qui ne sont pas formées. Ces maisons de naissance représenteraient un mieux en termes de sécurité.

TF : Ni péridurale, ni perfusion, ni bloc opératoire : pourquoi ce retour en arrière malgré le progrès médical ?

B. P. : Il faut souligner que ce type de demande concerne une petite minorité de femmes, -la plupart, et j’en fais partie, sont rassurées par un accouchement médicalisé. Je pense que celles qui choisissent d’accoucher chez elles gardent un mauvais souvenir de l’hôpital. Elles se sont senties dépossédées affectivement de la naissance de leur enfant : la perfusion devenue systématique, le monitoring, les capteurs pour le cœur du bébé, le brassard qui prend la tension automatiquement, cet environnement les fait paniquer.

TF : Comment pourra-t-on faire face à une complication lors d’un accouchement en maison de naissance ?

B. P. : Seules les femmes présentant une grossesse sans aucune pathologie ou risque de complication pourraient accoucher en maison de naissance. Leur gynécologue ou la sage-femme qui les suit devra écarter l’idée au moindre risque. Pour les complications inattendues, les chambres seront équipées de tout le matériel nécessaire et la sage-femme pourra facilement transférer la mère en cas de grave complication, puisque ces maisons de naissance seront accolées aux maternités et hôpitaux. Nous avons inscrit dans la loi la signature d’une Convention, sous l’autorité de la Haute Autorité de Santé, entre la maternité et la maison de naissance. Il faut savoir que les sages-femmes sont formées pour accoucher les femmes de A à Z et pour dépister les complications, en hôpital elles sont bien souvent livrées à elles-mêmes et ne font intervenir l’obstétricien qu’en cas de problème.   

Bérengère Poletti, députée UMP de la première circonscription des Ardennes, a été sage-femme pendant vingt ans.
Le site de Bérengère Poletti

ALLER PLUS LOIN :

Lancement des maisons de naissance pour 2011
Comment se préparer à l’accouchement ?
Faut-il craindre l’accouchement ?