Maintenant, les hommes aussi peuvent être "enceints"

Maintenant, les hommes aussi peuvent être "enceints"
Maintenant, les hommes aussi peuvent être "enceints"
Trois Britanniques ont mis au point des combinaisons afin de ressentir certaines des sensations qu’éprouve une femme enceinte. Cette invention illustre la fascination masculine pour la grossesse, et notamment sur Internet, où de plus en plus d’hommes expriment leur désir d’être « enceints » sur des forums spécialisés. Retour sur ce phénomène étonnant.
A lire aussi


Si on vous dit « homme enceint », il y a de fortes chances - après un premier haussement de sourcils bien naturel - pour qu’apparaisse dans votre esprit Arnold Schwazenegger affublé d’un faux ventre dans Junior, sorti en salles 1995. Pour mémoire, cette farce d’Ivan Reitman avec Danny De Vito racontait l’histoire d’un médecin qui tombait « enceint » par accident et faisait l’expérience de la grossesse.

Junior

Des faux ventres pour sensibiliser les hommes

Et bien, évolution des moeurs oblige, vingt ans plus tard, de plus en plus de dispositifs, très sérieux cette fois, voient le jour afin de sensibiliser les hommes à la grossesse. 

C’est ainsi que trois Anglais ont inventé des « ventres d’empathie » ("empathy belly"), soit des combinaisons permettant aux hommes d’éprouver les sensations que ressent une femme pendant le dernier mois de grossesse. Pesant une quinzaine de kilos, cet équipement simule la pression exercée sur les différentes parties du corps (ventre, vessie, etc) par un bébé pratiquement à terme. Sur le site 3pregnantdads.com, tous les trois relatent jour après jour leur expérience via des vidéos et n’ont de cesse d’affirmer leur respect pour les femmes qui sont passées par là.

Comme le rappelle Slate, ces trois hommes ne sont pas les premiers à s’être penché sur les étapes de la grossesse. Il y a quelques années, des chercheurs japonais avaient mis au point les premiers « ventres d’empathie », soit, à l’époque, des poches remplies d’eau et dotées de boules de plomb permettant aux hommes de ressentir le poids et les mouvements d’un bébé in utero.

>> Sa femme refuse de poser enceinte, il fait des photos à sa place <<

Donner la vie, un privilège envié par les hommes de tout temps

Parallèlement à cette tendance consistant à mettre les hommes dans la peau d’une femme enceinte par des moyens sophistiqués, on assiste également à l’émergence d’un étonnant fantasme masculin : celui de porter un bébé. Le magazine Enfant révélait il y a quelque temps un sondage indiquant que 58 % des hommes estiment injuste d’être privés de l’expérience de la grossesse. Et 85% d’entre eux sont persuadés qu’ils vivraient leur grossesse exactement comme les femmes, avec les mêmes joies, le même bonheur, les mêmes doutes, les mêmes appréhensions.

Si les hommes ont de tout temps envié aux femmes le privilège qu’elles ont  de pouvoir donner la vie, cette envie prend parfois une drôle de tournure. Aux Etats-Unis, on assiste ainsi à l’émergence d’une sous-culture, baptisée « mpreg », comme « male pregnancy » (« grossesse masculine », ndr) : sur certains forums spécialisés, des internautes échangent au sujet de leur désir de grossesse et se prennent à rêver que la science permette un jour aux hommes de procréer. En attendant, ils rédigent des fictions sur le sujet ou réalisent des montages bizarroïdes, voire dérangeants, montrant des hommes avec un gros ventre. Buzzfeed a d’ailleurs relayé ce phénomène en consacrant un article au meme des « hommes enceints » qui se répand sur la Toile.

>> 6 signes que votre homme fait une couvade <<

« Pour moi, une grossesse est de l’ordre de la magie »

Le site américain Jezebel s’est plus sérieusement penché sur ce phénomène en interviewant Lyric, l’administrateur du plus grand forum dédié aux adeptes du « mpreg ». Pour ce dernier, cet intérêt des hommes pour la grossesse n’a rien de malsain, bien au contraire, il témoigne simplement de l’envie que ceux-ci éprouvent à l’égard des femmes qui portent la vie.

« Les femmes vivent une expérience que les hommes ne connaissent pas : elles peuvent porter un enfant et lui donner vie. Elles tissent des liens avec leur enfant in utero bien avant les hommes. L’émotion en jeu ici n’est pas la jalousie, mais l’envie. Pour moi, une grossesse est de l’ordre de la magie, et j’envie les femmes qui peuvent nouer une relation si intime avec leur enfant alors que les hommes restent sur la touche. », explique-t-il.

Et Lyric de citer l’exemple de Thomas Beatie, ce transgenre surnommé le « premier homme enceint de l’Histoire » par les médias, après voir donné naissance à ses trois enfants grâce à ses organes féminins, qui aurait selon l’administrateur contribué à faire évoluer les mentalité. Avant de reconnaître que le monde n’est pas « prêt » à accepter cette sous-culture.

En attendant que la science puisse rendre possible cet étrange fantasme qui, mine de rien, en dit long sur la manière dont la place des hommes et des femmes évolue, on vous recommande cette vidéo amusante d'un homme arpentant les rues avec un faux ventre à l'aspect... très réel. 

>> Un homme accouche d'un bébé : le 1er enfant sans mère est né en Europe <<