Court-on regarder "Run", la nouvelle série produite par Phoebe Waller-Bridge ?

Run, la nouvelle série de Vicky Jones et Phoebe Waller-Bridge
Run, la nouvelle série de Vicky Jones et Phoebe Waller-Bridge
Après le cultissime "Fleabag", Vicky Jones, inséparable complice de Phoebe Waller-Bridge, livre "Run", nouvelle série HBO dispo sur OCS. Faut-il se laisser tenter par cette rom-com haletante ?
A lire aussi

Ruby est assise dans sa voiture, le regard dans le vide. Sur le parking d'un supermarché, son tapis de yoga juste à côté, on le devine : la mère de famille sature. Et soudain, un SMS : "RUN" ("Cours"). En une fraction de seconde, ce simple message mystérieux donne le signal. Ruby va prendre la tangente, lâcher sa petite vie de famille bien rangée, prendre le premier vol pour New York, sans valise. Ce code secret, c'est Billy, son ex-amoureux de l'université, qui le lui a envoyé. Quinze auparavant, ils s'étaient engagés à disparaître ensemble si l'un d'entre eux avait besoin d'échapper à sa vie.

Dès son coup d'envoi, Run donne le ton : la série sera bavarde, romanesque et hyperactive. Étonnante aussi lorsque l'on sait que c'est Vicky Jones, fidèle collaboratrice de la prodige Phoebe Waller-Bridge (à la production), qui est aux manettes. Loin du ton délicieusement british de leur Fleabag, élevé au rang d'objet seriel culte en l'espace de deux saisons, les deux autrices choisissent ici de se délocaliser aux Etats-Unis et de s'approprier les codes- très classiques- de la rom-com made in US. Deux anciens amants qui jouent au chat et à la souris, du comique de gestes, des joutes verbales passives-agressives dans la plus pure tradition du genre, un soupçon de thriller aux allures cartoonesques.

Les dialogues fusent et l'action emportée en un immense mouvement de fuite en avant. Qu'ils soient embarqués dans un train, en escale à Chicago ou perdus à travers champs, Billy et Ruby courent, halètent, suent. Ça va vite. Trop vite ?


Run, nouvelle série HBO
Run, nouvelle série HBO

Fort heureusement, l'escapade rocambolesque (et exténuante) de Billy et Ruby s'autorise quelques haltes bienvenues. Quand nos anti-héros prennent enfin le temps de se poser lors de (trop) rares séquences, c'est toute la série qui gagne en ampleur dans un vertige de désirs, de mélancolie et de frustration. En filigrane, la nostalgie de ce qui aurait pu être, les choix de vie que l'on assume ou pas, cette insouciance qu'on a laissée derrière soi. De quoi nous faire regretter la parcimonie de ces jolies pauses, lovées au coeur de la frénésie, dans lesquelles le duo Merritt Wever (déjà incroyable dans Unbelievable) et Domhnall Gleeson (le Bill Weasley d'Harry Potter) déploie tout son charme.

Séduisante mais trop gentillette dans son amorce (nous n'avons pu visionner que les cinq premiers épisodes sur sept), Run surprend par son approche hybride - joyeux mélange d'action, comédie romantique, road-movie, thriller - sans parvenir à pleinement nous emporter, là où Fleabag détonnait tant sur le fond que sur sa forme et nous vrillait le coeur.

Bande-annonce VOST de "Run"

Run

Une série de Vicky Jones et Phoebe Waller-Bridge
Avec Merritt Wever, Domhnall Gleeson, Kirstin Rae Hinton...

Diffusion en France en US+24 sur OCS depuis le 12 avril 2020

Dans l'actu