10 choses horribles qu'on fait à ses enfants sans culpabiliser (ou alors vraiment un tout petit peu)

"File dans ta chambre sinon le Père Noël ne passera pas !"
"File dans ta chambre sinon le Père Noël ne passera pas !"
Vos enfants, vous avez beau les aimer de tout votre coeur, parfois, vous leur faites des petits coups bas sans même qu'ils s'en rendent compte le plus souvent. Que ce soit pour leur bien ou pour votre satisfaction personnelle, voici dix choses honteuses que vous avez probablement déjà subir à vos petites têtes blondes, sans culpabiliser pour autant.
A lire aussi

1 – Leur mentir

Vous en êtes parfaitement consciente : manger de la soupe ne va pas lui faire gagner 10 cm dans la nuit, pas plus que le fait de ne pas s'asseoir convenablement à table n'augmente les risques de devenir "comme le Bossu de Notre-Dame". Enfin, aucun enfant n'a jamais été atteint d'un strabisme incurable une fois adulte, parce qu'il s'amusait à loucher.


2 - Taper dans leurs bonbons et leurs gâteaux

Vous aviez un petit creux en rentrant du supermarché et, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, vous avez grignoter le paquet entier de Petit Ecolier prévu pour le goûter de vos enfants. Tant pis, cette fois-ci, ils devront se contenter d'une simple tartine de pain beurré.

Qui n'a jamais boulotté les gâteaux prévus pour le goûter des enfants ?
Qui n'a jamais boulotté les gâteaux prévus pour le goûter des enfants ?


3 – Les mettre en compétition

Dans votre petite famille, il y a votre grand garçon : calme, discipliné, studieux et obéissant. Et il y a le benjamin. Turbulent et dissipé, il n'en fait qu'à sa tête la plupart du temps. Aussi, pour lui faire entendre raison, vous aimez titiller son égo en l'incitant à prendre exemple sur son aîné. Après tout, une saine compétition n'a jamais fait de mal à personne.


4 – Leur faire goûter des aliments particuliers

Qui n'a jamais fait goûter à un bébé un aliment légèrement épicé ou un bonbon à peine acidulé, juste pour le plaisir de le voir faire des grimaces rigolotes ?

Les réactions des bébés vis-à-vis de la nourriture sont souvent très drôles
Les réactions des bébés vis-à-vis de la nourriture sont souvent très drôles


5 – Garder l'argent qui leur était destiné

C'est la période de Noël et pour une fois, vous avez achevé tout vos achats à J-5. Résultat, entre vos cadeaux, ceux des tantes, oncles et grands-parents paternels et maternels, le sapin est déjà bien garni et les enfants seront suffisamment (voire trop) gâtés. Autant dire que vous n'éprouvez aucune culpabilité à garder les 30 euros qu'une grande tante éloignée vient de vous remettre pour acheter un énième cadeau. Peut-être vous en servirez-vous pour leur anniversaire... s'ils sont sages.


6 – Leur faire peur

Certes, soutenir qu'un monstre redoutable est tapit dans la cave et qu'il n'attend qu'un signe de désobéissance pour sortir de sa cache, est très efficace pour faire tenir tranquille le plus turbulent des enfants. Mais cela vaut-il réellement la peine d'entretenir chez lui une peur panique de la dite cave ?

Pas très sympa d'entretenir une peur chez un enfant pour obtenir gain de cause
Pas très sympa d'entretenir une peur chez un enfant pour obtenir gain de cause

7 - Briser leur rêve

Votre fillette de 9 ans vous le soutient depuis bientôt trois ans. Plus tard, elle rencontrera un prince charmant, deviendra princesse et vivra dans un immense château avec une demi-douzaine de domestiques. Bref, votre fillette a lu beaucoup trop de contes de fées. Problème : force est de constater que, dans la vraie vie, être princesse ne permet de payer les factures. Quant au fameux prince charmant, vous êtes-vous-même toujours à sa recherche. Mission délicate mais, pour son bien, l'heure est venue de lui avouer que son rêve ne se réalisera probablement jamais.


8 – Les faire chanter

Ils ne cessent de chahuter alors que vos tentez péniblement de rédiger ce mail urgent destiné à votre N+1 ? Ni une, ni deux, vous dégainez votre arme secrète : le chantage. "Laura, si tu ne m'obéis pas, tu peux faire une croix sur tes cadeaux d'anniversaire pour les dix-huit prochaines années ! Benjamin, si tu ne baisses pas le son de cette télévision, tu passeras tes vacances avec ton grand-père dans sa maison de retraite !". Honteux mais terriblement efficace.

La perspective de passer un été entier avec ses grands-parents peut effectivement être effrayante
La perspective de passer un été entier avec ses grands-parents peut effectivement être effrayante

9 – Confisquer leurs jouets trop bruyants

N'avez-vous jamais remarqué cette tendance des personnes n'ayant pas d'enfant à offrir en guise cadeaux de naissance, d'anniversaire ou de Noël des jouets très casse-bonbon ? Entre la classique poupée parlante, la mini-batterie, le téléphone interactif ou le camion de pompier télécommandé doté d'une sirène, vous ne vous entendez plus penser. Dès le départ de vos invités et afin de garder de bons rapports de voisinage, vous planquez ces cadeaux empoisonnés au fond d'un placard.


10 – Imposer une sieste générale

Aucun doute là-dessus : vous aimez vos enfants. Ils sont la prunelle de vos yeux et vous seriez capable de déplacer des montagnes pour eux. Oui mais là, tout de suite, vous aimeriez surtout disposer d'une ou deux heures rien qu'à vous pour prendre un bon bain, téléphoner à votre meilleure amie et avoir un peu d'intimité avec Monsieur. Résultat, même si vous savez pertinemment que vos enfants détestent ça, vous les obligez à aller faire la sieste. Que ne faut-il pas faire pour avoir la paix ?

Pour retrouver un peu d'intimité dans le couple, imposer une sieste générale est parfois la seule solution
Pour retrouver un peu d'intimité dans le couple, imposer une sieste générale est parfois la seule solution