10 phrases de drague que toutes les femmes aimeraient entendre

Pick-up lines, phrases d'accroche, brise glace... Peu importe le nom qu'on leur donne, ces phrases toutes faites, et souvent sexistes, sont l'apanage des dragueurs sans imagination. A quoi ressembleraient-elles dans la bouche d'un mec sans préjugé ? Réponse.
A lire aussi
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes durant toute leur vie
News essentielles
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes...

"Tu es comme le vent qui fait chanter les violons et emporte au loin le parfum des roses". La saillie verbale, signée Alain Delon sur le morceau "Paroles, Paroles" de Dalida en 1973, n'a rien à envier aux approches de drague plus modernes qui sont devenues, avec le temps la risée des internautes.

"Ton père est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux", "Si l'amour était une goutte d'eau, je t'offrirais l'océan", "Tu t'appelles biscotte non ? Parce que tu es vraiment craquante"... Dans cet exercice où mièvrerie et sexisme se côtoient, difficile de trouver des excuses à ceux qui osent encore les utiliser.

Mais au lieu de ranger cette liste au panthéon des clichés de la drague, demandons-nous s'il n'y pas un moyen pour ces messieurs de se rattraper. Hommes et femmes de la rédaction se sont concertés pour repenser les phrases de drague les plus bateaux en leur ajoutant une pointe de féminisme. Ridicule ? Sûrement. Mais la drague est-elle vraiment une affaire sérieuse ?

On aimerait entendre ça tous les jours !
On aimerait entendre ça tous les jours !
Cet homme a tout compris.
Cet homme a tout compris.
Les "pick-up lines"que tous les mecs devraient adopter.
Les "pick-up lines"que tous les mecs devraient adopter.
Des chic types.
Des chic types.
Oh oui, encore !
Oh oui, encore !
Si doux à l'oreille d'une femme...
Si doux à l'oreille d'une femme...
"Cette robe serait parfaite pour un entretien d'embauche"
"Cette robe serait parfaite pour un entretien d'embauche"
A quand des dragueurs féministes ?
A quand des dragueurs féministes ?
Encore !
Encore !
Oh oui, encore !
Oh oui, encore !