6 astuces pour booster sa mémoire

Astuces pour booster sa mémoire
2 photos
Lancer le diaporama
Un prénom qui nous échappe, un rendez-vous oublié, un numéro de carte bleue dont on peine à se souvenir... Il nous arrive tous, un jour ou l'autre, de faire l'expérience du trou de mémoire. Mais, en changeant quelques-unes de nos habitudes, il devient facile booster ses performances intellectuelles.
A lire aussi

Souvent durant les périodes de fatigue ou de grand stress, il arrive que des troubles de la mémoire surviennent. Pour réussir à les contrer, il faut savoir que le cerveau fonctionne de la même manière qu'un muscle. En l'absence de soins et d'entraînement, comme pour toutes les autres partie du corps, celui-ci va "se relâcher" et devenir moins performant.

Voici quelques astuces faciles pour booster sa mémoire.

On prend soin de son sommeil

Dans une société où l'on nous demande de toujours faire plus, plus vite, il peut s'avérer assez difficile de dormir 8h par jour. Pourtant, il faut savoir que notre temps de sommeil a une incidence directe sur notre cerveau et donc notre mémoire. Celle-ci travaille même la nuit ! Selon une étude menée par plusieurs professeurs en neurologie, les différentes phases de sommeil permettraient de classer et consolider plus facilement nos connaissances acquises dans la journée.

Les siestes peuvent se présenter comme une bonne alternative. Ces pauses, ne devant pas excéder 20 à 30 minutes, sont particulièrement réparatrices pour l'organisme car elles nous mettent en position de sommeil lent profond.

On stimule son cerveau par des jeux

Différentes applications disponibles sous Android ou l'Appstore proposent ce genre d'exercice, à l'instar de Peak, Luminosity ou encore Neuronation. L'avantage ? La possibilité de s'exercer partout et n'importe quand.

Là encore, ces jeux ne doivent pas dépasser plus de 20 minutes par jour - sous peine de devenir de simples tâches banales que le cerveau reproduira machinalement.

Stimuler son cerveau par des jeux
Stimuler son cerveau par des jeux

On sort (souvent) avec ses amis

Selon des chercheurs de la Harvard School of Pulic Health, avoir une vie sociale active réduirait le déclin de notre mémoire puisque notre cerveau serait sans cesse sollicité. Si cette étude prend avant tout comme sujet d'expérience des personnes âgées, cela reste une bonne excuse pour ne plus refuser les invitations à prendre l'apéro ! Mais avec modération. Car les interactions sociales dont parlent ces scientifiques se rapprochent plus de sorties au musée, de bénévolat, d'activités en famille ou avec ses amis et non de soirées arrosées.

On reprogramme son cerveau

Aussi appelé "Programme de neuro-linguistique", la PNL est un outil mis au point dans les années 70 aux Etats-Unis qui aide à améliorer notre mémoire en partant du postulat suivant : un individu plutôt "visuel" retient mieux ce qu'il voit tandis qu'une personne plutôt "auditive" émet le besoin d'écouter pour mieux assimiler. Ainsi, pour le premier cas, on privilégie les schémas, couleurs, tableaux et mind-mapping contre les enregistrements ou encore les répétitions à voix haute pour le second. Et, même s'ils ne représentent que 5% de la population, il existe une troisième catégorie : les kinesthésiques. Ceux-là utilisent le toucher comme moyen mnémotechnique.

La consultation d'un thérapeute permet de détermina à quel groupe on appartient.

On fuit la routine

L'habitude apparaît comme l'un des pires ennemies de la mémoire. Alors, régulièrement, on change nos itinéraires et nos lieux de sortie : en somme, place à l'aventure ! Il faut également éviter toutes les activités dites "passives" ou sinon les minimiser. Par exemple, à la TV, on préfère les programmes culturels qui sont de véritables mines de savoir ou on s'essaie à une toute nouvelle activité, comme l'apprentissage d'un instrument de musique par exemple.

Fuir la routine
Fuir la routine

On discerne ses périodes d'éveil et de sommeil

En fonction des individus, certains se révèlent plus alertes que d'autres à différents moments de la journée. Réussir à déterminer ces "moments d'activité" va permettre une meilleure organisation et gestion de notre emploi du temps pour plus de productivité.

Pour ce faire, rien de plus simple : durant toute une semaine, prendre pour habitude de noter dès qu'un coup de barre survient, va permettre ensuite de cibler les horaires durant lesquelles vous êtes au plus haut de votre forme.

Les dossiers