La masturbation peut-elle booster notre système immunitaire ?

La masturbation peut-elle booster notre système immunitaire ?
La masturbation peut-elle booster notre système immunitaire ?
S'il nous fallait une excuse pour passer plus de temps à se faire du bien en solo pendant le confinement, la voici : des recherches tendent à dire que la masturbation ne servirait pas uniquement à accroître notre plaisir. Notre système immunitaire aussi pourrait en bénéficier.
A lire aussi

Pour celles et ceux qui sont confiné·e·s seul·e·s, on vous le concède : le temps est long. D'ailleurs, entre deux appels en visio plus ou moins appréciés, votre imagination glisse parfois vers des univers érotiques et réjouissants. Voire carrément jouissifs. Les rencontres physiques sont proscrites, il ne vous reste plus que vos mains - et votre esprit - pour vous faire du bien. Et tant mieux : il paraît que s'accorder ces moments de plaisir solitaire aurait des effets positifs sur autre chose que votre moral. Votre corps, au sens biologique du terme. On s'explique.

Une petite étude menée en 2004 a constaté que, chez des hommes, les globules blancs (qui servent à protéger l'organisme des infections) étaient plus nombreux après l'éjaculation par masturbation qu'avant. Et si le nombre de participant (onze) est contestable, les résultats ne seraient pas étonnants, à en croire la docteure Sarah Welsh, gynécologue. "Les orgasmes, que ce soit par le biais de rapports sexuels ou de masturbation, provoquent une augmentation des niveaux d'adrénaline et d'autres cellules immunitaires dans le sang, ce qui indique l'impact positif que l'excitation sexuelle peut avoir sur le système immunitaire", assure-t-elle à Metro UK.

Pour la Dre Lucy Glancey, qui dirige une clinique à Londres, la masturbation pourrait être bénéfique pour le système immunitaire à quatre niveaux - rien que ça : physiquement, psychologiquement (notamment grâce à la réduction du stress qu'elle engendre), biologiquement et immunologiquement.

"Psychologiquement, en produisant une expérience positive qui crée un sentiment de bien-être et renforce donc l'esprit de l'individu pour faire face au stress, qui à son tour aide à combattre la maladie", indique l'experte à Metro. "Chimiquement, en augmentant les endorphines dopamine et catécholamines, qui peuvent à leur tour aider dans la phase de "combat et fuite" du stress sur le système immunitaire. Biologiquement, en augmentant les niveaux d'une hormone appelée ocytocine qui contrecarre les effets négatifs du cortisol sur le système immunitaire. Et enfin sur le plan immunologique, l'excitation sexuelle et l'orgasme augmentent les lymphocytes circulants qui sont les 'soldats' de notre système immunitaire."

Bien sûr, ces suppositions ne remplacent en aucun cas les mesures de sécurité, ni les gestes barrières pour se protéger, soi et les autres, de l'épidémie de Covid-19. On préfère préciser. Mais cela finit toutefois de nous convaincre quant à notre programme de la soirée. Plutôt que de se taper un énième épisode de Friends (on vous voit), on préfère s'installer sous la couette, dans la douche, contre la machine à laver en mode essorage (chacun·e sa technique) et se laisser aller à quelques divagations toute personnelles...