6 clichés sur les trucs que les femmes ne "savent pas faire"

#Paietoncliché : "attends, laisse-moi te montrer comment on fait"
#Paietoncliché : "attends, laisse-moi te montrer comment on fait"
Barbecue, voiture, carte routière... Tant de choses semblent réservées aux hommes ! Enfin, dans leur tête. Parce que nous les femmes savons très bien ce que nous sommes capables de faire ou non. Et oui, certaines d'entre nous savent bricoler, brancher des câbles et allumer un barbecue, tandis que d'autres sont des conductrices hors pair. Ça vous en bouche un coin, n'est-ce pas ?
A lire aussi
3 idées reçues sur le cerveau des femmes qui renforcent les clichés
News essentielles
3 idées reçues sur le cerveau des femmes qui renforcent...

C'est l'été, le soleil et bientôt les vacances. Allez hop, on prépare déjà les valises et on boucle les derniers détails pour se concocter un break estival inoubliable. Juste un truc qu'on aimerait bien ne pas emporter dans nos bagages : les clichés de mâles dégoulinant de testostérones qui veulent à tout prix nous aider parce qu'on n'est "pas capables". Vous ne voyez pas de quoi en parle ? Pourtant, les vacances d'été sont la période propice à ces réflexes de mâles dominants en puissance. La preuve par six.

1- Le barbecue : "Tu veux que je l'allume ?"

Quoi de plus convivial et de plus approprié qu'une soirée d'été autour d'un barbecue ? Ah, les mecs et le barbecue : une grande histoire d'amour ! Quand il s'agit de faire griller les côtelettes et faire sauter les merguez, ils se bousculent au portillon et se réunissent en brochettes autour du feu. C'est à celui qui saura le mieux manier la braise. Pour les filles, difficile de s'approcher. D'ailleurs, la plupart du temps, les mecs adorent prendre les devants et lâcher un "attends, regarde, laisse faire, je vais l'allumer". Et de vous montrer, tout contents, comme il se débrouillent bien, sans jamais songer une minute que, bien que vous soyez une femme, vous savez peut-être le faire tout aussi bien qu'eux.

2- La voiture : "Chérie, c'est moi qui conduis"

"Mais qu'est-ce qu'elle conduit mal celle-là !". Voilà une démonstration du mâle dans toute sa splendeur. Ce n'est pas le fait de dire à une femme qu'elle est mauvaise conductrice, parce que bien évidemment il y en a, mais plutôt de partir du postulat que si la personne assise dans la voiture de devant (et qu'au demeurant il ne voit pas) conduit si mal, c'est forcément une femme. Hum...les hommes au volant : tout un poème. La prochaine fois qu'on part en vacances, on prend le train ?

3- La carte routière : "Tu sais lire un plan, toi ?"

Bon, on vous l'accorde : à l'ère du GPS, le concept de partir en vacances avec une carte routière ou un plan peut paraître totalement obsolète. Mais si vous prévoyez de sillonner la France en voiture, il se peut que vous traversiez quelques zones blanches et que vous vous retrouviez en panne de réseau. Et là, vous serez bien content de trouver une carte dans votre boîte à gant.

Imaginez que dans ce scénario la femme qui, bizarrement, ne conduit pas, s'empare du plan pour faire office de co-pilote. On entend d'ici la phrase toute faite qu'elle risque de se prendre de la part de son mec : "Attends, je préfère qu'on s'arrête pour que je puisse regarder". Cette remarque qui sous-entend clairement que les femmes n'ont pas un très bon sens de l'orientation est l'exemple parfait du cliché sexiste profondément ancré dans nos sociétés. Et il n'a rien à voir avec des prédispositions biologiques selon lesquelles les hommes auraient naturellement un meilleur sens de l'orientation.

En revanche, on met cette idée dans nos esprits depuis notre plus tendre enfance. Il suffit d'ailleurs de jeter un oeil aux catalogues de jouets pour enfants : comme nous l'expliquait la sociologue Isabelle Collet, "les jouets destinés aux filles sont souvent des jouets d'intérieur ou qui favorisent la discussion, tandis que les jouets pour petits garçons sont souvent propices à l'extérieur. Du coup, on observe des différences de capacités entre les sexes, comme l'aptitude à se repérer dans l'espace pour les garçons ou la faculté à écouter et à communiquer avec les autres chez les petites filles". CQFD.

6 clichés sur les trucs que les femmes ne "savent pas faire"
6 clichés sur les trucs que les femmes ne "savent pas faire"

4- La sono dans le jardin : "Sais-tu à quoi servent tous ces câbles ?"

Quand on loue une maison de vacances entre potes, les soirées "sono dans le jardin" s'imposent. Mais c'est bien sûr une petite logistique, puisque cela implique d'installer des enceintes, un ampli et une rallonge pour que la musique du salon résonne jusqu'à nos oreilles. La technologie : encore un domaine dans lequel les hommes semblent convaincus qu'il faut obligatoirement être porteur d'un chromosome Y pour maîtriser ce savoir-faire.

Dans une interview vidéo, la chanteuse Clara Luciani nous raconte que chaque fois qu'elle entre dans une salle de concert, on se précipite vers elle pour lui montrer comment fonctionne un ampli ou comment brancher ses pédales. "Je le fais depuis 3 ans maintenant, donc je commence à savoir faire !", commente-elle. Bah ouais, les gars. Si vous y arrivez, nous aussi en fait.

5- Le bricolage : "Tu penses que tu arriveras à faire la différence entre un tournevis et une clé allen ?"

On profite souvent de la pause estivale pour repeindre la cuisine, réparer une étagère cassée ou donner un petit coup de neuf au jardin de sa maison. Dans ces situations, une aide est toujours la bienvenue. Et, là encore, la femme reste lésée : si elle enfile un bleu de travail, brandit un pinceau ou transporte une caisse à outils, elle n'est jamais à l'abri de réflexions comme : "Ah bon, tu sais bricoler, toi ? Fais gaffe à pas te faire mal, quand même !". Parce que c'est bien connu : les hommes sont faits pour bricoler, tandis que les femmes sont davantage douées pour la déco d'intérieur.

6- Le foot : "Tu veux que je t'explique ce qu'est un hors-jeu ?"

Cet été 2018 est rythmé par les matchs de la Coupe du Monde, événement sportif très fédérateur et suivi par de nombreuses personnes... et pas que des hommes. Eh oui, parce que les femmes aussi regardent la Coupe du Monde. Bon, rien extraordinaire à cela, nous direz-vous. Mais à peine vous êtes-vous installée sur le canapé pour regarder le match, que le mec assis à côté de vous commence à vous expliquer toutes les règles, du tir au penalty au carton rouge, en passant par le hors-jeu. Dans ces cas-là, répondez-lui : "Ah d'accord, merci. Tant que tu y es, tu peux me rappeler le but de ce jeu ?".