#Paietoncliché : oui, les femmes vont aussi prendre leur pied devant la Coupe du monde

#Paietoncliché : oui, les femmes, elles aussi, vont regarder la coupe du monde 2018
#Paietoncliché : oui, les femmes, elles aussi, vont regarder la coupe du monde 2018
Le jeudi 14 juin marquera le coup d'envoi de la Coupe du monde 2018 de la FIFA en Russie. Un événement que beaucoup de gens attendent avec impatience de part et d'autre du globe... Y compris les femmes, contrairement à ce que laissent penser les désolantes pubs et réflexions sexistes qui fleurissent un peu partout sur la toile.
A lire aussi
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde, cette journaliste s'insurge
News essentielles
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde,...

Les premiers matchs de la Coupe du Monde de foot seront suivis sur les écrans du monde entier dès le 14 juin. Y compris par moi. Oui, moi qui suis une femme, j'attends cet événement avec impatience. Sans doute même plus que mon mec d'ailleurs.

Si je me sens obligée de le préciser, c'est parce que je suis encore estomaquée par le nombre de pubs sexistes du type "Madame reste bien sagement à la maison pendant que monsieur va regarder le foot" que l'on trouve sur la toile à l'approche de cet événement sportif mondial. Je pense par exemple à ce "magnifique" spot de Sport24 : "Messieurs, prévenez votre femme que vous ne pourrez plus sortir avec elle pendant deux semaines."

Ah bon, parce que vos meufs ne viendront pas avec vous se pinter dans les bars et gueuler à pleins poumons quand leurs équipes favorites marqueront un but ? Ah d'accord, au temps pour moi ! Peut-être devrais-je donc éviter de sortir du 14 juin au 11 juillet et me plonger dans un bon bouquin. C'est d'ailleurs ce que suggère l'enseigne Carrefour, qui va même jusqu'à nous conseiller (à nous les femmes) d'acheter tel roman "pendant que monsieur regarde le foot". Me voilà rassurée : puisque apparemment, je risque de me faire délaisser par mon homme, je pourrai toujours me réconforter avec la lecture.


Et sinon, un mec a le droit de ne pas regarder le foot sans se prendre une réflexion du genre "ah bon t'es un mec et t'aime pas le foot ? Bizarre". Car à eux aussi, on devrait leur conseiller un livre. Et pourquoi pas une soirée mecs anti-foot pendant que leurs meufs regardent le match ? Eh oui, ça existe aussi.

"De toute façon, vous voulez pas regarder le foot, si ?"

Les responsables du marketing de Carrefour ne savent probablement pas que nous les femmes sommes toute une assemblée à se retrouver dans les bars, le visage maquillé aux couleurs de notre équipe favorite, une pinte de bière à la main.

Je me souviens d'une soirée en 2016, pendant l'Euro. J'étais avec deux copines et nous cherchions un bon resto avec terrasse, mais surtout qui diffusait le match Allemagne-Italie, qu'on ne voulait rater sous aucun prétexte. Après avoir parcouru plusieurs rues parisiennes du 5e arrondissement, on a enfin trouvé ce qu'on cherchait : un bon bar à tapas avec terrasse et écran plasma, et une table libre juste devant. Que demander de plus ?

Sauf que le serveur chargé de nous trouver une place nous a proposé de nous asseoir à une autre table, la seule depuis laquelle on ne voyait pas la télé. Avant de nous lancer : "De toute façon, vous voulez pas regarder le foot, si ?"

Quand j'y repense, ça me donne envie de me repointer là-bas pour la Coupe du monde, de me poser bien près de l'écran et d'arborer, par pur esprit de provoc, l'un de ces tee-shirts sexistes de la série "spéciale Coupe du monde" proposée par la marque Bizzbee et sur lequel est écrit : "Rien à foot ce soir, c'est soirée fille !".

43% de femmes s'intéressent au ballon rond

Bon, alors une bonne fois pour toutes : les nanas qui regardent le foot, ça existe. Sur les 32 millions de Français qui s'intéressent au foot, 43% sont des femmes (soit près de 14 millions) selon un sondage Havas Sports & Entertainment, dévoilé en mars 2017.

Alors c'est vrai, je suis loin d'être incollable en foot, et en dehors des compétitions internationales, je dois bien admettre que je m'y intéresse pas plus que ça. Mais est-ce que ça m'empêche pour autant de prendre part à cet engouement mondial autour du sport le plus fédérateur de tous les temps, dont la portée géopolitique m'a toujours fascinée ? Donc oui, je suis une femme et j'assume pleinement d'être "une passionnée de foot occasionnelle".

Et je peux vous dire que dans mon entourage, je connais pas mal de mecs qui pensent comme moi. Donc, stop aux réflexions sexistes sous-entendant que les filles ne comprennent rien au foot. Arrêtons de généraliser.

Et que ceux qui ne seraient pas convaincus par ce que j'affirme ouvrent un peu les yeux quand ils sortiront voir les matchs : certains risquent d'être surpris d'y trouver beaucoup de femmes. Pour ma part, j'ai rendez-vous dans un bar avec mes amis ET mes amies vendredi 15 juin pour regarder le match Portugal-Espagne. Et j'ai drôlement hâte.