60 jours collaboratifs : elle a testé ce mode nouveau de vie économique

Vivre 100% en mode collaboratif, est-ce possible au quotidien ? Une question plus pertinente que jamais à laquelle a tenté de répondre "60 jours collaboratifs", un documentaire diffusé sur la chaîne YouTube LeBonCoin.
A lire aussi

Partir en vacances en échangeant son appartement, aller travailler en faisant du covoiturage ou encore se nourrir grâce aux paniers locavores. Si toutes ces activités séduisent et font même partie des habitudes de nombreux Français, est-il possible de vivre "normalement" en adoptant ce mode de vie basé sur une économie circulaire ?

C'est le défi qu'a décidé de relever Eugénie Ravon, une jeune comédienne parisienne. Pendant deux mois, la trentenaire a tenté de se nourrir, travailler, se loger mais aussi de se déplacer en adoptant le mode de l'économie collaborative. Exit les supermarchés ou encore la voiture personnelle. Son seul allié et lien avec les autres ? Le site LeBonCoin, où super bons plans, petites annonces et offres d'emploi se côtoient.

A travers le documentaire 60 jours collaboratifs, disponible sur Youtube, Eugénie Ravon commente son aventure avec humour (mieux vaut en avoir lorsqu'on doit faire 47 km pour acheter son déjeuner !). L'occasion de découvrir que tout devient assez compliqué lorsqu'il s'agit de vivre "collaboratif" mais qu'il n'est pas impossible de s'en sortir. Par exemple, la jeune femme a réussi à obtenir un job comme livreuse de repas à vélo. Et elle a appris à construire ses propres meubles. Pour elle, "dans 9 cas sur 10, il existe une solution partagée".

Et, pour aller plus loin dans notre compréhension de ces nouveaux modes de consommation plus écolos et plus économiques, la parole est donnée à plusieurs spécialistes durant le reportage - journalistes, auteurs, sociologues mais également créateurs de plateformes coopératives. Tour à tour, ils donnent leur vision et parfois leurs astuces pour y arriver en questionnant toujours notre rapport à la consommation. Pour manger, par exemple, on apprend qu'à La Coopérative de la Goutte d'Or, à Paris, en échange d'une participation annuelle de 20 euros et en s'engageant à faire au moins trois permanences dans l'année, on peut venir y faire ses courses. L'un de ses membres, Christophe, explique : "Ici, c'est un endroit sans salariés, c'est une association. Seuls les adhérents peuvent acheter. Et on est en direct avec les producteurs : on bannit tous les intermédiaires avec l'idée d'être en soutien avec une agriculture paysanne".

Si adopter Mais adopter ce nouveau mode de vie est loin d'être facile et demande au départ un peu d'organisation et un investissement en terme de temps conséquent, le pari est loin d'être perdu : "Concrètement, ce n'est pas possible de tout changer, mais on peut faire évoluer ses comportements, explique Eugénie dans une interview accordée à La Dépêche. "Je conseille d'y aller progressivement, à son rythme et en fonction de ses besoins. Cela doit correspondre à des envies et non pas à un sacerdoce."

On ressort du visionnage du docu 60 jours collaboratifs gonflé d'humanité, avec en tête un panorama intéressant de ce qui sera peut-être l'économie de demain. Et avec une folle envie de rejeter un coup d'oeil à toutes les perles nichées sur LeBonCoin.

Pour découvrir le reportage dans son intégralité :

Le reportage " 60 jours collaboratifs" dans son intégralité