Alessandra Sublet : toujours aussi amoureuse de son mari après 4 ans de vie commune

Après 4 ans d'amour et deux enfants, Alessandra Sublet est toujours aussi amoureuse de son mari, Clément Miserez.
Après 4 ans d'amour et deux enfants, Alessandra Sublet est toujours aussi amoureuse de son mari, Clément Miserez.
Dans cette photo : Alessandra Sublet
Alessandra Sublet fait la couverture de Paris Match cette semaine. L'occasion pour l'animatrice de parler de son bonheur avec l'homme de sa vie : le producteur Clément Miserez.
A lire aussi

Cet été, Alessandra Sublet passe des vacances en famille à Saint-Tropez où on l'a aperçue se balader main dans la main avec son mari, Clément Miserez. Après 4 ans de vie commune et deux beaux enfants, l'animatrice semble toujours aussi éprise de son homme. Dans le dernier numéro de Paris Match, l'animatrice télé n'hésite d'ailleurs pas à dévoiler quelques détails de leur intimité. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Alessandra ne tarit pas d'éloges sur celui qui partage sa vie depuis 2001 :

" Mon mari est top : il consacre le même temps que moi à nos enfants (Charlie et Alphonse), que ce soit pour les rendez-vous chez le docteur ou pour l'école. Cet investissement est le garant d'une vie commune épanouie ".

Tombée sur un papa moderne qui s'investit autant dans son couple qu'auprès de ses enfants, Alessandra a apparemment mis la main sur la perle rare. Discret et inconnu du grand public avant sa relation avec la présentatrice star, Clément Miserez est pourtant un talentueux producteur de film. Alessandra est d'ailleurs très admirative de l'ascension professionnelle de son compagnon :

" Produire des films est un métier compliqué mais quand ça marche, c'est vraiment gratifiant. Il a construit seul sa carrière, je suis fière de lui ".

Bref, Alessandra est comble du bonheur et sa vie privée est devenue sa priorité : " Si je devais améliorer quelque chose, j'aimerais, comme beaucoup de femmes, devenir la mère parfaite. J'en suis loin " !

Vu l'amour qu'elle lui porte, Clément Miserez doit certainement penser le contraire.