Andy Murray : le féministe de Roland Garros parle d'Amélie Mauresmo et des femmes de sa vie

Troisième au classement ATP, Andy Murray figure parmi les favoris de ce Roland Garros 2015. Le tennisman écossais attribue une partie de son succès aux femmes qui l'ont toujours entouré.
A lire aussi
Comment la consommation a révolutionné la vie des femmes
News essentielles
Comment la consommation a révolutionné la vie des femmes

Andy Murray sera ce lundi 25 mai sur le Court central pour disputer son premier match du tournoi de Roland Garros. Le tennisman écossais, invaincu sur terre cette saison, sera opposé à l'Argentin Facundo Arguello et entend bien montrer qu'il mérite sa place parmi les favoris du tournoi français.

Femme, mère, coach : le trio féminin de Murray

Ce que l'on sait moins, en revanche, c'est que le droitier colérique doit beaucoup à son environnement féminin. Dans une interview donnée au Parisien, le joueur raconte en effet combien les femmes ont influencé sa carrière. "Je ne pense pas que les gens se rendent toujours compte à quel point la vie privée est également très importante pour nos performances", reconnaît Andy Murray.

Parmi celles qui entourent le tennisman, sa mère Judy, son épouse Kim Sears et bien sûr sa coach Amélie Mauresmo. Trois femmes qui jouent un rôle central dans l'équilibre de vie du joueur. "C'est plus facile pour moi de communiquer avec les femmes. J'ai toujours eu une très bonne relation avec mes grands-mères, avec ma mère, évidemment avec Kim, nous sommes ensemble depuis très jeune".

"Les joueuses méritent le même respect que les joueurs"

Concernant Amélie Mauresmo, Murray se dit conscient du rôle de la Française dans la qualité de son jeu. "Amélie a forcément désormais une grande importance sur mes performances", déclare le champion écossais au quotidien francilien, confiant que l'entraînement n'a rien à voir avec ce qu'il a connu : "Quand je dois parler de mes émotions, de ce que je ressens, c'est plus facile avec Amélie".

Une attitude qui se reflète aussi en dehors des entraînements, Murray acceptant sans complexe endosser le rôle de féministe du circuit. "J'ai toujours apprécié de regarder certains matchs du circuit féminin : les joueuses méritent le même respect que les joueurs", estime-t-il affirmant être "totalement pour l'égalité des gains entre filles et garçons".