Au Congrès, Angelina Jolie en larmes alerte sur les violences faites aux femmes

Au Sénat, Angelina Jolie en larmes alerte sur les violentes faites aux femmes
On connaît les engagements multiples de l'actrice, productrice et réalisatrice Angelina Jolie. Notamment son engagement féministe. Une position qu'elle a rappelé non sans émotions face au Congrès américain ce mercredi 9 février.
À lire aussi

"L'horrible vérité est que la violence dans les foyers s'est normalisée dans notre pays". Ainsi s'est exprimée ce 9 février Angelina Jolie devant le Congrès américain. Face aux parlementaires, l'actrice et réalisatrice est venue partager des solutions concrètes afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Et ce en insistant notamment pour que lesdites victimes aient accès à une véritable assistance médicale et juridique.

Connue pour ses engagements, dont sa fibre féministe, la star a tiré la sonnette d'alarme quant à la situation préoccupante des femmes aux Etats-Unis, appelant le Congrès à faire de cette loi une priorité. C'est même en larmes qu'elle a poursuivi son discours.

"Je pense aux enfants"

"Je pense aux enfants qui sont terrorisés et qui souffrent en ce moment", a déclaré Angelina Jolie, bouleversée. Selon elle, une nouvelle loi pour prévenir et lutter contre ces violences serait primordiale. Un enjeu capital pour la présidence de Joe Biden. D'autant plus que cela fait déjà 27 ans que la loi contre les violences faites aux femmes (ou Violence Against Women Act) fait l'objet de débats divers.

Lueur d'espoir : la nouvelle version du Violence Against Women Act dévoilée le 9 février au Sénat a été soutenue par des élus à la fois républicains et démocrates, comme le rapporte 20 Minutes. Un soulagement pour beaucoup. Angelina Jolie pense cependant déjà "aux nombreuses personnes pour qui cette loi arrive trop tard".