L'interview lunaire d'Apolline de Malherbe face à une militante écolo crée un tollé

Alors qu'elle interrogeait une jeune miliante écolo, Sasha, à propos d'une action non-violente, l'attitude méprisante de la présentatrice Apolline de Malherbe n'a pas manqué de faire réagir. Déni, vous avez dit déni ?
À lire aussi

La séquence est violente, lunaire. Et elle compte déjà plus d'un million de vues sur Twitter, relayée par le journaliste et réalisateur David Dufresne. La journaliste Apolline de Malherbe recevait ce vendredi 17 juin Sasha, 22 ans, militante du mouvement écologiste Dernière rénovation dans sa matinale Apolline matin sur RMC. La question au coeur de l'entretien ? "Canicule: faut-il plus de radicalité pour une vraie prise de conscience ?"

Apolline de Malherbe avait visiblement déjà la réponse avant même d'interroger la jeune activiste, dont le collectif avait entrepris un sit-in non-violent sur des routes pour interpeller les automobilistes face à l'urgence climatique.

Sans masquer ses convictions personnelles, invectivant son invitée d'un ton exaspéré et condescendant, la présentatrice a attaqué d'emblée : "Vous avez bien vu face à vous que vous aviez suscité une forme de découragement ou même de colère des usagers qui étaient dans leur voiture (...)"

Sasha ne se démonte pas, reste calme et articulée : "La colère et le découragement sur le moment, cela n'a rien à voir."

Exaspérée, la présentatrice réplique en soupirant : "J'ai l'impression de toute façon que vous ne m'écoutez pas (...), vous êtes dans votre TGV, là... ", dénonçant le manque de "respect" des militants vis-à-vis "des autres".

"Est-ce que vous pourriez regarder vos enfants dans 10 ans et leur dire : 'Désolée, je savais, mais j'ai rien fait' ?", demande Sasha.

Toujours aussi agressive, Apolline de Malherbe la rembarre à coup d'injonctions à la maternité : "Vous avez des enfants ou vous faites partie de ceux qui estiment même qu'il faudrait ne plus avoir d'enfants pour la protection de la planète ?"

Sasha retente d'alerter sur la situation environnementale : "Ma position, c'est qu'il va y avoir un milliard de personnes sur les routes", rappelant que la crise climatique poussera les populations vers l'exil pour fuir les régions les plus touchées. "Ca va être le pire épisode de souffrance et d'injustice dans le monde".

"Un moment de télé qui fera date"

Suite à cette séquence, les internautes n'ont pas manqué de réagir. "Dans un moment de télé qui fera date, Apolline de Malherbe préfère verser une larme pour les automobilistes de Neuilly bloqués pendant 30 minutes plutôt que pour les milliards d'humains meurtris par la crise climatique", s'indigne un twitto. "L'incarnation du mépris", remarque un autre. "Cette militante répond avec détermination et clarté quand, en face, les réactions et les questions d'Apolline de Malherbe sont franchement d'une bêtise qui dépasse l'entendement", pointe un autre internaute.

Cet échange houleux qui rabaisse les propos d'une lanceuse d'alerte en écartant le fond du problème (l'urgence climatique) a immédiatement été comparé à une scène du film Netflix, Don't Look Up d'Adam McKay. On y voyait deux scientifiques, interprétés par Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence, avertir de l'imminence de la destruction de la planète et se heurter au mépris et à la suffisance de présentateurs télé.

Cette séquence est apparue d'autant plus hors sol qu'elle est intervenue en plein épisode caniculaire, historique pour un mois de juin, conséquence directe du dérèglement climatique. "Les records de températures en France ont été battus successivement et il est absolument certain que ce type d'événement (la canicule actuelle) va devenir plus fréquent et intense", avertissait François-Marie Breon, chercheur au laboratoire des sciences du climat et de l'environnement ce week-end sur FranceInfo. "Il faut d'une part s'y adapter (...) mais il est aussi urgent de prendre des mesures pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre"

Très critiquée, Apolline de Malherbe n'a pas répondu à la polémique.