L'activiste écolo Miranda Whelehan victime d'un hallucinant mépris en direct

L'activiste écolo Miranda Whelehan victime d'un hallucinant mépris en direct
L'activiste écolo Miranda Whelehan victime d'un hallucinant mépris en direct
C'est une séquence que beaucoup ont comparé au film "Don't Look Up". En plein direct de l'émission "Good Morning Britain", l'activiste écolo britannique Miranda Whelehan a été victime de moqueries visant à décrédibiliser la lutte pour le climat. Effarant.
À lire aussi

C'est une séquence hallucinante qui ne cesse d'être relayée sur les réseaux sociaux. En direct de l'émission télé Good Morning Britain, l'activiste écologiste britannique Miranda Whelehan, membre du collectif Just Stop Oil, a été moquée par le présentateur Richard Madeley. Celui-ci a qualifié son engagement "d'infantile" et ses actions de "perturbantes" et "négatives" pour la société.

Au sein du groupe d'activistes Just Stop Oil, Miranda Whelehan a notamment participé au blocage pacifique de terminaux pétroliers dans l'Essex. "Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous veuille perturber la vie des gens, mais compte tenu de la science et des choses que les universitaires disent sur ce que le pétrole cause dans le monde, c'est réellement le niveau d'action qui doit être entrepris", a affirmé Miranda Whelehan.

"Mais comment ces blocages vont-ils appuyer vos arguments ? Ils ne le font pas, n'est-ce pas, ils ne causent que des perturbations et vous obtenez forcément une réaction négative", a notamment décoché Richard Madeley à son encontre, comme le relève le Huff Post. Avant de préciser, véhément, à l'activiste : "Reconnaissez-vous que vous vous aliénez déjà des gens qui pourraient soutenir votre cause ?".

"Un slogan infantile"

Cette séquence hallucinante a beaucoup fait réagir les internautes. La plupart l'ont comparée à une scène du film Don't Look Up d'Adam McKay (disponible sur Netflix), satire portant justement sur la crise climatique - et le déni qui lui est relatif, notamment de la part des "boomers". Déni, conflit générationnel, sexisme et réflexions visant à déstabiliser la lutte pour le climat : autant d'éléments qu'une militante comme Greta Thunberg connaît aussi très bien.

"Et ce slogan, 'Just Stop Oil', c'est très récréatif, n'est-ce pas, c'est assez infantile. Allez, il y a plus à dire que ça, n'est-ce pas ?", a encore décoché le présentateur Richard Madeley à son interlocutrice. Une interpellation ironique des plus curieuses à l'heure des vrais sujets, comme les enjeux soulevés par le dernier rapport alarmant des experts du GIEC. Des données dont Miranda Whelehan a d'ailleurs rappelé l'existence.

"Le GIEC démontre que nous nous dirigeons vers une catastrophe climatique, qui va arriver à ma génération, à celle de vos enfants, peut-être à celle de vos petits enfants. Nous avons la responsabilité d'agir maintenant", a ainsi affirmé l'étudiante militante, évoquant notamment l'importance des énergies renouvelables.

Réagissant au large soutien qu'elle a reçu après ce passage télé mouvementé, Miranda Whelehan a réagi dans une tribune sur The Guardian : "La réponse à l'interview sur les réseaux sociaux a été très favorable, mais nous devons traduire ce soutien en action. Si les milliers de personnes sur Twitter qui ne sont pas d'accord avec l'approche de Madeley se joignaient aux actions de Just Stop Oil, les possibilités de changement seraient infinies."