Badass : le podcast pop culture et féministe qui bouscule les codes

Badass : le podcast féministe et pop culture à écouter vite
Badass : le podcast féministe et pop culture à écouter vite
Badass, c'est le premier podcast français dédié aux femmes fortes, qu'elles soient imaginaires ou bien réelles. Intéressante, amusante et surtout stimulante intellectuellement, cette émission avait tout pour nous intriguer. Nous avons donc rencontré sa créatrice, Pia Jacqmart, pour évoquer avec elle l'importance d'un tel programme dans un pays où féminisme et pop culture ne sont pas forcément les sujets qui font rêver le plus la population.
A lire aussi
Cette pub féministe pour Audi va bousculer le Super Bowl
News essentielles
Cette pub féministe pour Audi va bousculer le Super Bowl

Etre badass, ça veut dire quoi d'abord ? A en croire le Dico des Mots, ce terme anglais désigne les "durs à cuire" ou les personnes "qui ont la classe". Par exemple, Steve McQueen et Marlon Brando peuvent être décrits comme des hommes badass, tout comme le super-héros Deadpool ou l'aventurier Indiana Jones. Si le mot est générique, il est pourtant intrinsèquement lié au féminin. Car les femmes ou personnages féminins décrits comme dures à cuire ou ayant la classe (parfois les deux en même temps) étaient tellement rares à une époque, qu'il était jouissif de pouvoir dire : "Ça, c'est une nana qui envoie, elle est vraiment badass". Parmi les plus célèbres : Buffy la tueuse de vampires et sa Némésis Faith, Xena la guerrière, la princesse Leïa, l'aventurière Lara Croft, et plus tard, Katniss Everdeen (Hunger Games), la super anti-héroïne Jessica Jones ou encore Hermione de la saga Harry Potter. Côté femmes bien réelles, on peut citer sans sourciller et pêle-mêle les Riot grrrl, Beyoncé, Simone Veil, la skateuse Ellen O'Neal, la spationaute Claudie Haigneré, ou encore la jeune Malala Yousafzai (et beaucoup, beaucoup d'autres, bien évidemment).

Bref, la femme inspirante, forte et cool, qui donne envie de se surpasser, est partout dans notre société, fait partie intégrante de notre culture et même de notre pop culture. Mais si on ne peut nier son existence, on ne peut non plus nier qu'elle n'est pas assez célébrée. Et parce qu'elle aime ces filles qui ont du cran, du bagou, des idées en pagaille, des fragilités, et qui ne se minimisent jamais devant un garçon, la journaliste Pia Jacqmart a eu envie de leur offrir une émission rien qu'à elles. Un podcast au nom tout trouvé : Badass. Pia est elle-même un peu badass. Elle est spécialisée dans le jeu vidéo – univers ultra masculin -, a bossé pour Game One, a été chroniqueuse pour LCI, sortira bientôt un livre chez Hachette Pratique, a rejoint récemment le magazine BiTS d'Arte, prête sa plume a pas mal de médias, élève deux enfants en bas-âge, et a quand même trouvé le temps de proposer son propre podcast au producteur Joël Ronez (ancien Radio France).

Quand on la rencontre, le premier numéro de Badass est en ligne depuis trois semaines, vient de dépasser les 3 000 écoutes et se positionne bien sur iTunes. Il faut dire que ce magazine a de quoi intriguer. Dans l'épisode n°1, Pia et ses chroniqueuses évoquent tour à tour les héroïnes qui ont changé leur vie. Elles sont calmes, ne se coupent pas la parole, ne s'écharpent pas. Voilà des femmes qui parlent de femmes (d'Angela de la série Angela, 15 ans à Gally, l'héroïne du manga Gunnm) et qui le font vraiment bien. La meneuse de cette troupe rafraîchissante le dit tout de go : "Je voulais créer un podcast qui permette un échange d'idées, où l'on discute, où les intervenantes se sentent bien et ne se battent pas pour imposer leur point de vue. C'est une émission qui donne la parole aux femmes, parole qu'on ne nous donne pas forcément dans l'espace public, médiatique et geek surtout. C'est une émission vraiment féministe, destinée aux femmes".

Buffy contre les vampires
Buffy contre les vampires

La pop culture ? "Pas prise au sérieux par les élites"

Avec Badass, Pia Jacqmart a voulu créer une émission féminine et féministe, mais aussi mettre en avant un sujet qu'on a tendance à rabaisser ou ignorer en France : la pop culture. Cette fameuse culture de masse qui s'intéresse aussi bien à la sexualité dans les séries qu'à l'influence de Kim Kardashian sur la jeunesse. La journaliste estime : "La pop culture chez nous, n'est pas qualitative, elle n'est pas vendeuse par rapport à ce que font les Anglo-saxons. Et c'est parce qu'elle n'est pas traitée avec sérieux et dédaignée par les élites. Elle est associée à la classe moyenne, voire pour les mangas, à un truc de beaufs. Alors qu'en Angleterre ou aux Etats-Unis, on peut avoir des cursus d'écriture créative à l'école, ou des cours de cinéma. Il y a moins de clivage sociétal sur ce contenu-là".

L'idée était donc de "parler de pop culture avec intégrité, et qui sait, peut-être créer des vocations". Parce qu'à bien y regarder, il est vrai que trouver des programmes bien ficelés axés sur la culture populaire en France est assez compliqué. Oui il en existe (Pop Fiction sur France Inter par exemple) mais ils sont encore trop confidentiels, ne sont pas diffusés à des heures de grande écoute. Quant à un programme qui s'intéresserait exclusivement à la pop culture à travers le prisme du féminin, on peut s'avancer en disant qu'avant Badass, il n'y avait quasiment rien à se mettre sous la dent. Pia a donc eu du flair : "Si ça marche c'est parce que ça répond à une demande, et je pense que ça va marcher encore plus et que ça va créer un marché ". Il faut dire qu'en plus d'être novateur, ce projet arrive sous le bon format : le podcast. Ces émission audio ou vidéo qui se téléchargent ou s'écoutent dans l'immédiat sont en plein boum parce qu'elles proposent un nouveau moyen de faire le plein de connaissances et parce qu'elles traitent de sujets extrêmement vastes. La journaliste confirme : " Les gens vont avoir de moins en moins envie d'écouter la radio, et de plus en plus envie d'écouter des choses qui correspondent à leur communauté".

La communauté Badass elle, a de quoi se réjouir largement. Le deuxième épisode dédié aux anti-héroïnes vient tout juste de sortir du four et il est savoureux (au programme : Marion Cotillard, la marquise de Merteuil et d'autres nanas intrigantes). Et ensuite ? Un podcast sur les princesses Disney, personnages aussi adorés que décriés. Pia Jacqmart résume : "Le concept de Badass, c'est vraiment de parler de la culture pop à travers les héroïnes et anti-héroïnes, mais aussi des femmes de la culture pop. Parler de la culture pop à travers ses personnages-là, c'est une façon de la redéfinir aussi, de redéfinir ses thèmes, ses enjeux, son impact sur la société, tout ça à travers une émission essentiellement féminine et féministe".

Écouter le premier numéro de Badass