La Barbade a choisi une présidente pour sa toute première élection

Elizabeth II reçoit la gouverneure Dame Sandra Mason à Windsor le 28 mars 2018
2 photos
Lancer le diaporama
C'est une première fois historique : la Barbade a mis en place sa première élection, passant du modèle de la royauté à celui de République. Et c'est une présidente, Dame Sandra Mason, qui a été élue.
A lire aussi

Ancienne colonie, la Barbade, île située dans la partie est de la mer des Caraïbes, s'est enfin affranchie de la Couronne britannique, en mettant en place sa toute première élection présidentielle. Un événement historique. Et c'est Sandra Mason, 72 ans, qui a été élue au suffrage universel. Elle devient ainsi la première présidente de la Barbade.

Elue à l'unanimité par le Parlement, cette gouverneure générale débutera précisément sa tâche de présidente le 30 novembre prochain, lorsque l'État de Barbade deviendra officiellement une république. Un événement qui est le fruit d'une longue attente politique. C'est en septembre 2020, rappelle Courrier International, que la Barbade a annoncé sa décision de s'émanciper de la monarchie britannique.

"L'heure de laisser notre passé colonial derrière nous est arrivée", affirmait alors Sandra Mason.

Une première historique

"Nous croyons que le moment est venu de prendre notre destin en main", a assuré Mia Mottley, la Première ministre de l'île de la Barbade, pays souverain depuis le 30 novembre 1966, bien que royaume toujours intégré au Commonwealth. Un demi-siècle a été nécessaire pour que la reine d'Angleterre Élizabeth II perde sa souveraineté sur cette ancienne colonie.

"Ayant obtenu son indépendance il y a plus d'un demi-siècle, notre pays peut nourrir aucun doute sur ses capacités à s'autogérer", a poursuivi la présidente. Ces changements considérables font cogiter. Ainsi la Jamaïque, État insulaire des Caraïbes et État souverain indépendant depuis 1962, se demanderait elle aussi si se détourner du modèle de la monarchie constitutionnelle ne serait pas judicieux à l'avenir.