Benoît Hamon : ému en parlant de sa compagne Gabrielle Guallar et de ses filles (vidéo)

Benoît Hamon après sa victoire à la primaire de la gauche à la Mutualité, à Paris, le 5 février
4 photos
Lancer le diaporama
Benoît Hamon protège farouchement sa vie privée. Le candidat à l'élection présidentielle a poussé un coup de gueule dans l'émission "C à vous" dans laquelle il était invité ce 14 février. Le message : pas touche à sa compagne et à ses filles.
A lire aussi
Le G7 "sauvé" par un engagement historique pour l'éducation des filles
News essentielles
Le G7 "sauvé" par un engagement historique pour...

Contrairement à d'autres candidats à la présidence de la République qui n'hésitent pas à afficher chaque semaine leur vie privée dans les pages glacées des magazines people, Benoît Hamon tient à préserver son intimité. C'est notamment pour cette raison que le gagnant de la primaire de la gauche avait refusé de participer à l'émission polémique Ambition intime de Karine Le Marchand sur M6. Très soucieux de ne pas exposer sa compagne Gabrielle Guallar, cadre chez LVMH, et leurs deux petites filles, Liv et Milana, Benoît Hamon a fait part de son exaspération suite à la pression exercée par les paparazzis qui cherchent à voler des photos de sa famille.

Invité ce mardi 14 février dans l'émission C à vous sur France 5, le candidat PS, visiblement ému, a ainsi lâché : "Là où c'est insupportable, c'est pour mes filles. Parce que même floutées, on les reconnaît. Elles ne sont pas préparées à cela. J'accepte une partie des servitudes liées à l'exposition, y compris la transparence sur mon patrimoine, sur mes revenus (...). La question qui se pose, c'est 'faut-il à un moment qu'on nous voie une fois ensemble pour qu'on nous foute la paix ?'".

Evoquant le métier de sa compagne, avec qui il est pacsé, Benoît Hamon souligne que "ce n'est pas forcément un avantage d'être en couple avec quelqu'un de très exposé quand on est dans des fonctions comme les siennes. Elle ne doit son poste qu'à ses efforts, qu'à son travail.

Grave et pudique, l'ancien ministre de l'éducation a ajouté : "J'ai du mal à vivre avec ça. Pas pour moi, mais pour elle et pour mes filles."

L'interview de Benoît Hamon dans "C à vous" le 14 février :

Interview de Benoît Hamon dans C à vous
Les dossiers