Ces femmes posent avec des gâteaux pour faire un doigt d'honneur au body shaming

Quand la blogueuse Jenny Rushmore a reçu un commentaire insultant sur Instagram, elle a décidé de lancer un mouvement de protestation à base de gâteau.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina Mückstein
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina...

Jenny Rushmore est une jeune Britannique spécialiste de la couture qui affiche fièrement toutes ses créations sur son blog, Cashmerette. Ronde, elle a malheureusement l'habitude de faire face aux critiques et aux insultes, que ce soit dans la vie ou sur internet. Mais lorsqu'un énième troll a cherché à la rabaisser il y a quelques jours, elle a décidé de riposter.

Tout a commencé lorsqu'un vilain hater est venu commenter une photo datant du mois dernier dans laquelle elle expose ses premiers croquis pour la confection de son maillot de bain.

Jenny raconte l'épisode sur son blog :

"Lorsque je me suis réveillée lundi matin, en remontant mon fil Instagram, je suis tombée sur le commentaire de quelqu'un que je n'avais encore jamais vu sur mon compte avant : un homme dans la vingtaine, qui aime vraiment, VRAIMENT les selfies à la salle de sport. Il était tombé sur un post sur le design de mon maillot de bain de l'année, qui portait le hashtag #beachbodyready (corps prêt pour la plage), et a décidé que la meilleure chose à faire était de m'informer que mon corps était dégoûtant à ses yeux et que je devrais manger moins de gâteau."

Bien qu'elle n'ait pas été complètement choquée par ce commentaire - elle a malheureusement l'habitude d'en voir passer plein de ce genre, que ce soit à son encontre ou à celles d'autres rondes de son entourage, elle l'a tout de même mentionné dans un autre post Instagram.

Après avoir raconté l'épisode, elle rajoute le hashtag #CakeWithCashmerette, pour la blague. Et la suite l'a beaucoup surprise :

"J'ai mentionné l'incident sur la photo de ma super robe maxi rayée et, pour rigoler, j'ai rajouté le hashtag #CakeWithCashmerette. Un peu plus tard, Mary a pris une photo d'elle en train de manger un délicieux gâteau pendant qu'elle lisait mes posts de blog, avec le hashtag... et il a explosé ! Une explosion de femmes qui mangent du gâteau ! La dernière fois que j'ai regardé il y avait plus de 150 photos sur ce hashtag, dans une bouleversante vague de soutien et de positivité et de dégustation publique de gâteau. J'ai été, et je suis, très touchée."

Un petit échantillon du soutien reçu par Jenny.
Un petit échantillon du soutien reçu par Jenny.

Les lectrices de Jenny ainsi que toutes celles ayant eu vent du hashtag par d'autres biais se sont donc alliées au mouvement, se prenant en photo avec un beau morceau de gâteau pour faire la nique aux commentaires désobligeants.

Le traitement réservé aux "rondes" est inadmissible sur tous les points, mais la façon dont elles sont jugées pour leur alimentation est encore plus stigmatisant. Au-delà du 42, impossible de manger en public sans se faire regarder, juger ou réprimander. Et même quand elles ne sont pas en train de manger, on les rappelle sans cesse à leur statut de grosses, en se permettant de faire des remarques sur leurs habitudes alimentaires - chose qu'on ne se permettrait jamais de faire pour les autres (on attaque pas tous les gens qui mangent des choses trop riches ou trop sucrées en hurlant "ATTENTION AU DIABETE !" ? Bon, bah là c'est pareil, laissons donc les gens manger et vivre en paix).

Cette infantilisation constante des rondes est insupportable et dangereuse, sans compter qu'elle est humiliante et insultante et fait énormément de mal. Laissons donc les gens manger du gâteau, sans s'occuper ni de leur vie, ni de leur poids. Non mais.