Cet entraînement très lent est aussi efficace que le cardio

Entraînement isométrique : comment ça marche ?
Entraînement isométrique : comment ça marche ?
L'entraînement isométrique, vous connaissez ? Caractérisés par une quasi absence de mouvements, ces d'exercices seraient tout aussi efficaces qu'une session de cardio. On vous explique pourquoi.
A lire aussi

Alors que la tendance est au fitness et plus particulièrement aux séances d'entraînement éreintantes type CrossFit, cycling ou HIIT (pour High-Intensity Interval Training), une façon de faire un sport beaucoup moins intense mais tout aussi bénéfique est en train de gagner du terrain : l'entraînement isométrique. L'idée est simple : plutôt que d'enchaîner les mouvements, on va se concentrer sur la contraction d'un muscle. Pas de déplacement donc, le but est de résister à une contrainte sans faire de mouvement articulaire. Les exercices isométriques utilisent le poids corporel et peuvent parfois se pratiquer contre un objet fixe, comme un mur. Par exemple, la planche ou la position de la chaise font partie de cet entraînement.

Une méthode pour développer sa force

L'entraînement isométrique présente plusieurs avantages. Tout d'abord, les exercices statiques sont faciles à mettre en oeuvre et ne nécessitent aucun matériel particulier. Il est donc possible de les reproduire chez soi. Côté sport, ces exercices vont permettre d'activer les muscles assez vite et de développer la force. Une étude menée en Allemagne en 1953 et relayée par le site BioTech USA estime ainsi qu'une personne qui pratique un exercice isométrique d'une durée de 6 secondes par jour peut augmenter sa force de 5% en 10 semaines.

Ces petits exercices ont pour but d'augmenter le rythme cardiaque et de renforcer en profondeur les muscles contractés. Les professionnels recommandent cependant de les pratiquer une activité physique en complément.

L'entraînement isométrique en vidéo

...

Pour la session d'entraînement ci-dessous, vous aurez besoin de deux haltères.

...