Cette femme de ménage a gravi l'Everest sept fois

Cette femme de ménage a gravi l'Everest six fois
Cette femme de ménage a gravi l'Everest six fois
Lhakpa Sherpa, 43 ans, a déjà gravi l'Everest six fois, plus que n'importe quelle autre femme au monde. Alors qu'elle s'apprête à entamer sa septième expédition, le magazine "Outside" a tiré le portrait de cette héroïne discrète, mère de deux enfants et femme de ménage dans le Connecticut.
A lire aussi

En apparence, la vie de Lhakpa Sherpa est tout ce qu'il y a de plus ordinaire. À 43 ans, cette mère de famille d'origine népalaise, récemment divorcée, vit à West Hartford, dans le Connecticut. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses deux filles, âgées de 8 et 13 ans, Lhakpa Sherpa enchaîne cinq jours sur sept deux petits jobs pas vraiment bien payés : l'un de caissière au 7 Eleven, l'autre de femme de ménage.

Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière ce vernis du quotidien, Lhakpa Sherpa est surtout détentrice d'un record. Et pas n'importe lequel : elle est la seule femme au monde à avoir gravi l'Everest six fois, dont une fois alors qu'elle était enceinte de deux mois. L'alpiniste amatrice dispose même de sa propre fiche Wikipédia, qui recense ses précédentes ascensions.

Portrait d'une battante

Pourtant, Lhakpa Sherpa n'est pas du genre à se vanter de ses exploits. Dans le beau portrait que lui consacre le magazine américain Outside, elle explique ne tirer aucune gloire personnelle de ses ascensions. Élevée en contre-bas du plus haut sommet du monde dans une famille de onze enfants, Lhakpa Sherpa a toujours rêvé de grandeurs. Le 18 mai 2000, à 6 heures du matin, elle réalise son rêve en devenant la première femme népalaise à atteindre le sommet du mont Everest.

C'est cette même année qu'elle rencontre celui qui va devenir son époux. Alors qu'elle fête son expédition dans un bar de Katmandou, elle fait la connaissance de George Dijmarescu, un roumain-américain qu'elle épouse deux ans plus tard. C'est à ses côtés qu'elle réalise ses cinq autres ascensions de l'Everest. Jusqu'à ce que leur relation vire au cauchemar. "Notre relation était bonne avant d'avoir des enfants, mais une fois les filles nées, il a commencé à me frapper", a-t-elle déclaré l'an dernier au tribunal.

Attaquée par son ex-mari lors d'une de ses ascensions devant des témoins, Lhakpa Sherpa finit par demander le divorce et remporte son procès. Aujourd'hui, elle vit chichement, toujours à West Hartford, avec ses deux enfants et n'attend qu'une chose : repartir à la conquête des sommets. Début mai, elle a fait le voyage jusqu'au Népal pour tenter sa septième expédition, cette fois-ci en compagnie de son frère. Car chaque ascension est différente. Plus qu'un défi physique, chaque montée est surtout un nouveau défi mental à relever. C'est dans ces expéditions, quand elle marche sur la glace et qu'elle sent le froid le mordre le visage que Lhakpa Sherpa puise sa force. Elle a d'ailleurs réussi, le 20 mai dernier, à gravir les 8 846 mètres qui la séparaient du sommet de l'Everest.