Vous avez remarqué que les mères n'apparaissent (presque) pas sur les photos de famille ?

Les mères apparaissent-elles moins sur les photos de familles ?
Les mères apparaissent-elles moins sur les photos de familles ?
Les mères apparaissent-elles moins dans les albums de famille ? C'est la question que s'est posée une internaute sur Twitter, suscitant un vaste et passionnant mouvement de réflexion.
À lire aussi

"Mères de famille : on vous prend en photo, vous ?". C'est là la question, beaucoup moins anodine qu'il n'y paraît, que s'est posée Fille d'Album sur Twitter. Cette utilisatrice du réseau social est bibliothécaire, maman et féministe. Et elle constate : "J'ai fait le tri des photos de l'année : sur 450, je suis sur 10% des photos, la moitié des photos sur lesquelles je suis sont des selfies et il y a une seule photo où je suis sans mes mômes".

Une observation qui a beaucoup fait réagir, suscitant des centaines de likes et de retweet. Dans les commentaires, les témoignages abondent : "On me prend jamais en photo, ou très rarement", "On ne me prend jamais en photo, et si je réclame une photo, ils arrivent en courant", Non, on ne me prend jamais en photo, et certainement pas seule. Je ne dois même pas avoir 5 portraits de moi pour ces 10 dernières années".

Les mères de famille seraient-elles donc absentes des albums-photos ?

"On a tendance à effacer son statut"

Une très bonne question que se pose à l'unisson la psychologue et chercheuse Claudine Veuillet-Combier. On la lit, du côté de France Inter : "La maternité modifie beaucoup le rapport à la question photographique. En devenant mère, on a tendance à effacer son statut de femme, et il n'y a plus que des photos des enfants dans l'album de famille ou les photos partagées via des applications. Tout ce qu'on ne montre pas, cela nous raconte aussi".

"Les femmes prennent des photos tout comme les hommes mais l'investissement affectif est différent entre les hommes et les femmes. Ce sont souvent les femmes qui gèrent le patrimoine familial, qui prennent les photos, les classent, les commentent et les partagent. Les femmes vont plus facilement partager l'intime photographique. Si les hommes le font, c'est plutôt du point de vue de la technique, du travail sur les images, de la performance photographique. Tout cela reste assez stéréotypé en terme de représentation de genre", déplore l'experte.

Un état des lieux aussi passionnant qu'alarmant. "On ne me prend jamais en photo. Il faut à chaque fois que je quémande et une fois sur deux, je me trouve moche", "J'ai des centaines de photos avec mon fils et mon mari. Lui il n'est pas capable d'en prendre spontanément et quand je lui demande y'en a trois et elles sont vilaines". "On ne me prend pas en photo sauf si je réclame et c'est bâclé (je suis moche)", peut-on encore lire sur Twitter.

Un grand manque de "représentation" donc, dans tous les sens du terme.