"C'est toi que j'attendais", le docu qui pose un regard sensible sur l'adoption

Bande-annonce du film "C'est toi que j'attendais"
A travers quatre trajections intimes, la réalisatrice Stéphanie Pillonca signe un documentaire émouvant autour de la question de l'adoption. Son film, "C'est toi que j'attendais", est à découvrir en salle ce 22 décembre.
À lire aussi

L'attente d'un courrier, d'un mail, d'un coup de téléphone. Longue, si longue, parfois insoutenable. Avec cet espoir d'avoir enfin une réponse. C'est une plongée en apnée que nous propose Stéphanie Pillonca avec son beau C'est toi que j'attendais. Au coeur de ce documentaire : l'adoption.

"Ce film est né de la rencontre avec la scénariste Astrid de Lauzanne qui m'a un jour raconté son parcours dans l'adoption, et m'a fait part de son envie d'en faire un film", explique l'ancienne journaliste. "J'ai trouvé que c'était une idée formidable, qui a immédiatement trouvé une résonance en moi, car le thème de l'adoption m'a toujours accompagnée. Lorsque je suis devenue mère, il y a dix-huit ans, beaucoup d'amies autour de moi, notamment une amie très chère, le sont devenues par le biais de l'adoption".

Au terme de vastes recherches, notamment sur les réseaux sociaux, et de nombreuses rencontres, la réalisatrice a finalement sélectionné quatre trajectoires : deux couples adoptants, une femme qui a accouché sous X et un homme né sous X. "Je ne pouvais pas traiter de manière unilatérale un sujet aussi sensible que celui-ci. Je suis autant touchée et passionnée par la femme qui accouche sous X que par le garçon qui recherche sa mère, que par les couples qui veulent adopter. Je tenais donc à intégrer tous ces points de vue pour être à la hauteur de cette problématique, en appréhender toutes les facettes."

Sylvian cherche sa mère biologique dans "C'est toi que j'attendais"
Sylvian cherche sa mère biologique dans "C'est toi que j'attendais"

Comme un thriller

Durant une heure et demi rythmée par la musique d'Aurélie Saada des Brigitte, Stéphanie Pillonca suit leur quête émouvante, dont on attend l'issue avec impatience (et un semblant d'appréhension). Sylvian va-t-il retrouver sa mère ? Lucile et Franck vont-ils recevoir le coup de fil leur annonçant qu'un enfant les attend ? Alexandra parviendra-t-elle à rencontrer le fils qu'elle avait abandonné à 16 ans ? Gilles et Enora obtiendront-ils l'agrément ? "J'ai monté les quatre histoires chacune dans leur continuité et ensuite j'ai cherché au mieux à les équilibrer et à créer du suspense, un peu comme dans un thriller."

En entremêlant ces histoires personnelles, les doutes et les espoirs qui s'entrechoquent, la réalisatrice parvient à créer une cartographie des nombreux questionnements intimes que soulève l'adoption. Et dévoile les parcours souvent douloureux qui ont conduit à leur démarche : des FIV infructueuses, une fausse-couche, une grossesse précoce, un accouchement sous X... Que ce soit à travers leur désir de parentalité ou la recherche de leurs origines, les protagonistes du documentaire se mettent à nu et interrogent les ressorts de ces liens, les plus forts qui soient. Grâce à la sensibilité de la caméra de Stéphanie Pillonca, on attend avec elles et eux, on espère. Et on est ému·e·s.

C'est toi que j'attendais

Un film de Stéphanie Pillonca

Sortie au cinéma le 22 décembre 2021