Diego Maradona accusé de violences, de viol et de séquestration

Diego Maradona est accusé de violences par l'une de ses anciennes maîtresses
Diego Maradona est accusé de violences par l'une de ses anciennes maîtresses
Mavys Alvarez Rego, une Cubaine de 37 ans, accuse le footballeur décédé Diego Maradona de viol, violences et de séquestration. Mavys Alvarez Rego aurait entretenu une liaison avec le champion argentin durant quatre années, au début des années 2000.
A lire aussi

Mavys Alvarez Rego aurait entretenu une relation avec Diego Maradona quatre ans durant, au début des années 2000. Quand elle l'a rencontré, elle était encore mineure, et le champion argentin quadragénaire. Aujourd'hui, la Cubaine de 37 ans accuse le footballeur, décédé le 25 novembre 2020, de violences, de viol et de séquestration.

Lors de cette liaison de plusieurs années, Mavys Alvarez Rego aurait été victime de viol au sein du domicile de Maradona, à Buenos Aires, et de violences physiques. En 2001, lors d'un voyage à Buenos Aires, la jeune femme aurait été séquestrée des semaines durant au sein d'une chambre d'hôtel par des proches de la star. Comme le rapporte le journal sportif L'équipe, elle aurait été "interdite de sortir seule et contrainte à une opération d'augmentation mammaire".

Des accusations accablantes.

"Eviter que cela arrive à d'autres"

"J'ai été éblouie, il m'a conquise. Mais après deux mois tout a commencé à changer. Je l'aimais mais je le détestais aussi, j'ai même pensé au suicide. Aujourd'hui, j'ai fait ce que j'avais à faire, je laisse le reste à la justice. J'ai atteint mon objectif : dire ce qui m'est arrivé, pour éviter que cela arrive à d'autres, ou au moins que d'autres filles se sentent la force, le courage de parler", a déclaré Mavys Alvarez Rego auprès d'un procureur argentin.

Suite à son témoignage, une plainte à été déposée par l'ONG argentine Fondation pour la paix. La plainte, relate L'équipe, accable notamment Diego Maradona des faits suivants : "Trafic d'être humain, privation de liberté, réduction en servitude, coups et blessure". Cinq proches de son entourage sont également mis en cause. L'un d'entre eux a porté plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Comme l'indique RMC, la plaignante a décidé de s'exprimer notamment "pour rétablir des vérités, par rapport a des contrevérités entendues dans une série TV dédiée à Diego Maradona".