Cet ado du Tarn se maquille, il est convoqué par la direction de son lycée

Se maquiller quand on est un homme
Se maquiller quand on est un homme
Un ado de 17 ans est venu maquillé au lycée lundi 18 février. Suite à une plainte, il a eu droit à un rappel de la direction de l'établissement.
A lire aussi

Alexis a 17 ans et habite à Albi dans le Tarn. Cet élève de première se maquille pour aller à l'école. Comme nombre de ses camarades. Sauf que le fait qu'il soit un garçon ne passe pas du tout.

Pour cela, il a été convoqué par la direction. Lundi 18 février, il explique à France Bleu qu'une élève de sixième l'avait vu à la cantine avec son maquillage et sa paire de talons et en avait parlé à sa mère. Cette dernière a ensuite appelé la direction de l'établissement.

Il raconte alors dans un message sur les réseaux sociaux [Relayé par un autre internaute sur Twitter] : "Je viens d'être convoqué chez la CPE parce qu'une collégienne a été choquée que je me maquille et sa mère a appelé pour dire que c'était choquant donc je n'ai plus le droit de me maquiller sinon bye bye le lycée. C'est aberrant genre je suis pas au collège, ils me voient que dehors. J'comprends pas, c'est vraiment n'importe quoi. Je suis à Bellevue, le lycée le plus ouvert d'Albi. Bref."

Sur ses paupières, un trait d'eye-liner et de la poudre pailletée. Alexis porte également des bottines à talons noires.

Il a été soutenu par des camarades de classes directement sur Twitter, mais aussi lors d'une journée spéciale mardi où certain·es sont venu·es maquillé·es au lycée.

Il a également été soutenu par de très nombreux·ses internautes, dont le compte Twitter "Mme La CPE" qui raconte la vie quotidienne d'une conseillère principale d'éducation.

Citée par France Bleu, la direction de l'établissement s'explique : "On lui a juste demandé d'atténuer son maquillage qui était outrancier ce jour-là. [...] Alexis n'a pas à choquer les plus jeunes. Et un maquillage sur un garçon, ça peut choquer. Ici personne n'est maquillé comme cela, et pourtant on a des cheveux rouges, verts, jaunes au lycée. On est habitué." Le lycée Bellevue d'Albi est ainsi vu comme progressiste.

Dans un reportage où il est interrogé par France 3, il explique que le maquillage devrait être pour tout le monde, garçon ou fille. Pour ses camarades, si une fille peut venir tous les jours maquillée au lycée, pourquoi le le pourrait-il pas ?

Dans un autre post, Alexis a souhaité remercier toutes les personnes qui lui ont envoyé des messages de soutien : "A tous ceux qui se demandent où en est cette histoire : j'ai parlé avec le chef d'établissement, ils me soutiennent désormais. Je souhaite remercier tous ceux qui m'ont soutenu et je tiens à préciser que je lutte contre les stéréotypes de genre et que je défends à ma manière la liberté d'expression."

Il ajoute : "Pour continuer la lutte et apporter notre soutien à toutes les personnes ayant pu avoir une histoire similaire, beaucoup de garçons du lycée Bellevue se sont maquillés et recommenceront le jeudi 21 février. Je vous invite donc à montrer votre mécontentement de la même façon."