L'icône Dolly Parton veut poser sur la couverture de "Playboy" pour ses 75 ans

Dolly Parton, une voix pleine de dérision et sans complexe.
Dolly Parton, une voix pleine de dérision et sans complexe.
Qui n'aime pas Dolly Parton ? Ses tubes country, sa gouaille, son aura féministe... A tout cela, il faut encore ajouter ses discours réjouissants sur l'âge. En interview, l'icône l'affirme : oui oui, elle pourrait très bien (re)faire la Une de "Playboy".
A lire aussi

L'année 1978. Le succès de la comédie musicale Grease. Le choc Midnight Express. Et parmi autres mille curiosités culturelles, cette Une cul(te) du magazine Playboy : la célèbre chanteuse de country Dolly Parton y figure vêtue de l'emblématique costume de "bunny" : oreilles de lapins, tenue glamour et noeud papillon. Une couverture qui a pu faire fantasmer à l'époque. D'ici quelques mois (le 19 janvier 2021 plus exactement), l'interprète de Jolene fêtera ses 75 ans. Et elle a un grand projet : refaire la Une !

N'en déplaisent aux ravages de l'âgisme, cet ensemble de stéréotypes et discriminations qui visent les personnes seniors et notamment les femmes de plus de cinquante ans, l'artiste n'en démordra pas. Elle l'a annoncé tout sourire sur les ondes de la BBC. "Je pourrais très bien refaire [la Une]. Si le projet reste de bon goût et que l'équipe du magazine le désire, alors nous le ferons, avec une très bonne interview à l'intérieur", a-t-elle soutenu, comme le relate le magazine Hello Giggles.

Des propos réitérés du côté de l'émission 60 Minutes Australia : "Je n'ai pas l'intention de prendre ma retraite. J'ai 74 ans et je compte bien faire à nouveau la couverture du magazine Playboy". Dolly Parton persiste et signe, donc. Et donne au passage un bon coup de pied dans la fourmilière médiatique.

Une parole décomplexée

Et oui, car il est tout à fait rare de voir des septuagénaires et octogénaires prendre la Une. On se souvient par exemple de cette magnifique couverture du magazine de mode Vogue, sur laquelle trône la comédienne britannique Judi Dench - une personnalité que les fans de James Bond connaissent bien. Un autre pied de nez lumineux à l'âgisme s'il en est. Oui, mais les exemples similaires sont aussi courants que les propos féministes dans la bouche d'Eric Zemmour, c'est dire.

"J'ai fait la couverture du magazine Playboy il y a des années et je me disait que ce serait vraiment génial, s'ils le voulaient - je ne sais pas s'ils le feront - si je pouvais être à nouveau en couverture quand J'ai 75 ans. Bon, je ne m'occuperai pas de la mise en page !", a encore ironisé Dolly Parton. Un challenge, mais surtout une parole décomplexée. "Mes seins sont les mêmes qu'à l'époque", a poursuivi l'artiste chez 60 Minutes.

Et tenez-vous bien, Playboy a rétorqué. Avec humour. Sur Twitter, la revue érotique relaie le photoshoot de l'époque. On y voit la chanteuse en compagnie d'un affreux lapin géant. Commentaires du magazine : "Nous savons que vous voulez porter la même tenue Dolly Parton, mais pouvons-nous changer la nôtre cette fois ?".