3 choses à faire pour savoir si la boîte qui veut vous engager est saine

3 astuces pour savoir si la boîte dans laquelle vous vous apprêtez à travailler est saine
3 astuces pour savoir si la boîte dans laquelle vous vous apprêtez à travailler est saine
Vous avez reçu une offre d'emploi, mais vous hésitez encore ? Voici quelques conseils pour prendre la température et évaluer l'état de santé de l'entreprise qui souhaite vous engager.
A lire aussi
Cinq choses à savoir avant de faire ses propres conserves
Mag
Cinq choses à savoir avant de faire ses propres conserves

En janvier, votre plus grande bonne résolution (tradition oblige) est d'élargir vos horizons professionnels. Ce qui dans votre cas, implique de changer de job. Ça tombe bien, puisqu'on vient justement de vous faire une offre alléchante.

À l'exception près que même si le salaire et les missions proposées correspondent à ce que vous recherchez, vous avez quelques doutes sur la santé (et pas seulement financière) de votre potentielle future entreprise.

Ce qui est, somme toute, totalement légitime. Alors, avant de foncer tête baissée et de quitter votre entreprise pour une autre, voici quelques pistes à explorer pour savoir si, oui ou non, si le jeu en vaut la chandelle.

1- Enquêter

L'avantage à l'ère du numérique et des réseaux sociaux, c'est qu'on peut facilement glaner des informations sur une entreprise, qu'il s'agisse d'une multinationale ou d'une start-up.

Un rapide coup d'oeil sur le page Linkedin de la société vous permettra par exemple de savoir combien de personnes y travaillent et depuis combien de temps.

L'ancienneté des employé·es est en effet un bon critère pour savoir s'il fait bon travailler dans une entreprise : un turn-over trop fréquent n'augure souvent rien de bon.

Toutefois, il ne s'agit pas d'un critère pour déterminer le niveau de santé d'une entreprise. En effet, la conjoncture économique actuelle n'est pas toujours propice à la prise de risques professionnels, y compris lorsque notre emploi ne nous satisfait plus.

Pour en avoir le coeur net, prendre contact via les réseaux sociaux avec les personnes qui travaillent au sein de votre éventuelle future équipe ou qui sont passées par l'entreprise peut s'avérer une solution efficace pour s'informer.

2- Visiter les locaux et s'imprégner de l'ambiance

Si vous avez passé votre entretien d'embauche à distance (au téléphone ou sur Skype) ou dans un cadre en dehors des bureaux de l'entreprise, il est fortement recommandé de faire un tour dans les locaux avant d'accepter une offre d'emploi.

De préférence à un horaire où l'activité bat son plein, afin que vous puissiez avoir un bon aperçu de l'ambiance qui règne dans les bureaux. Cela peut aussi être l'occasion d'échanger avec vos potentiel·lles futur·es collègues et les questionner sur leur parcours et les missions qu'ils/elles occupent au sein de la boîte.

3- Se méfier des boîtes en apparence "trop cool"

Vous avez remarqué qu'un baby-foot trônait dans le couloir et qu'il y avait des salles de sieste ? Plutôt royal, on vous l'accorde. Mais gardez bien en tête que vous allez avant tout venir ici pour travailler.

Car même si les occasions de jouer et de dormir sur votre lieu de travail se présenteront probablement, vous devez quand même rester attentif·ive aux autres avantages qu'offre votre poste, en dehors des missions et du salaire.

Avez-vous droit à des jours de télétravail ? Que vaut la mutuelle ? De combien de jours de congé par an allez-vous disposer ? Si vous posez ces questions et que les personnes qui vous reçoivent changent de sujet en insistant sur "la super ambiance" du bureau ou qu'on vous sort l'argument du baby-foot, vous aurez sans doute des raisons de vous méfier.

Si en revanche l'entreprise s'avère soucieuse de proposer des avantages sociaux et a en plus des locaux agréables, banco !

Retrouvez tous nos sujets Work sur notre page Linkedin