Esprits Criminels : la terrible maladie de la maman de Shemar Moore

Si on le voit souvent en train de s'amuser sur la plage en charmante compagnie dans les médias, le comédien Shemar Moore cache en réalité un lourd secret : sa maman est atteinte de sclérose en plaques depuis 1999. Une maladie que toute la famille tente de combattre.
A lire aussi
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise : cette maman s'explique
News essentielles
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise...

Comédien emblématique de la série "Esprits Criminels ", Shemar Moore est aussi connu pour son passage dans la série "Les Feux de l'amour", mais surtout pour ses nombreuses escapades festives que l'on peut régulièrement suivre dans les médias. Une joie de vivre qui cache en réalité un sombre secret puisque la maman de l'acteur souffre de sclérose en plaques depuis 1999. Une maladie compliquée à appréhender pour Shemar Moore et sa famille.

Dans un premier temps, l'acteur reconnait qu'il n'a pas voulu comprendre la gravité de la situation, comme il le confie au magazine américain People : "J'ai été dans le déni pendant deux ans. Prends des aspirines et va dormir. Tout ira bien. Fais-toi masser et ralentis un peu le rythme" disait-il à sa maman qui commençait à souffrir de plus en plus de sa maladie. Aujourd'hui, Shemar Moore a accepté et compris la situation et a décidé de se battre au quotidien pour le confort de vie de sa maman Marylin âgée de 72 ans. Il a d'ailleurs réalisé que si la sclérose en plaques volait beaucoup de choses à sa mère, elle n'avait pas tout pris et quelques petits bonheurs étaient encore possibles au quotidien: "Il lui arrive de faire une petite danse dans la cuisine, d'aller à la plage ou de sortir avec quelques amis".

Très impliqué dans la recherche en faveur de la lutte contre la sclérose en plaques, Shemar Moore fait son possible pour attirer les regards des médias et lever des fonds aussi souvent que possible. Très fière de son fils, Marylin a expliqué que si elle pouvait profiter de la vie malgré sa maladie, c'était en grande partie grâce à la générosité et l'implication de son fils.