9 femmes sont désormais cheffes de gouvernement en Europe (et c'est un record)

La Première ministre de l'Estonie Kaja Kallas
La Première ministre de l'Estonie Kaja Kallas
Si la parité peine encore à se concrétiser au sein de la sphère politique, des avancées émergent cependant aux plus hauts sommets. Ceux de l'Europe notamment, où l'on compte désormais neuf femmes cheffes du gouvernement. Un record salutaire.
A lire aussi

Elle s'appelle Kaja Kallas. Retenez bien son nom. Présidente du Parti de la réforme d'Estonie (ER), députée européenne depuis trois ans déjà, ancienne avocate et fille de Siim Kallas, l'ex-Premier ministre d'Estonie, cette libérale, centriste et érudite en droit vient encore de monter d'un grade : ce 26 janvier 2021, elle est devenue la Première ministre de l'Estonie.

Kaja Kallas prend ainsi la succession de Jüri Ratas, lequel a posé sa démission au sein du gouvernement après de curieuses affaires de corruptions émanant de son propre parti - le Parti du centre d'Estonie, ou EKE.

A seulement 43 ans, la centriste devient donc cheffe du gouvernement de sa nation, et ce dans un pays dont le leadership prête déjà à l'exemplarité : rappelons que c'est une femme d'Etat, Kersti Kaljulaid, experte en biologie, ancienne économiste et ex-membre de la Cour des comptes européenne, qui dirige depuis quatre années déjà la République d'Estonie.

L'Estonie devient ainsi le seul pays au monde à concilier une femme présidente de la République et une femme Première ministre.

Une nouvelle à la fois positive et un brin inquiétante - oui oui, on parle bien du "seul pays au monde". Une situation exceptionnelle pour le journal Le Monde, qui prédit déjà que cette étape restera à jamais "gravée dans l'histoire de la petite République balte". On l'imagine également.

Un record historique

Avec le sacre enthousiasmant de Kaja Kallas en ce début 2021, on peut désormais dire que sur huit des pays considérés comme "nordiques", six gouvernements sont dirigés par des femmes (Norvège, Finlande, Danemark, Islande, Estonie, Lituanie). Et en Europe, on dénombre pas moins de neuf pays dont le gouvernement est aujourd'hui mené par des femmes. Un chiffre qui ne paraît pas si considérable, mais qui constitue pourtant un record historique.

Mais qui trouve-t-on donc dans ce palmarès des cheffes européennes du gouvernement ?

Petite piqûre de rappel : l'indétrônable chancelière allemande Angela Merkel, la Première ministre serbe Ana Brnabić, la Première ministre du Danemark Mette Frederiksen, la jeune cheffe du gouvernement finlandaise Sanna Marin, la Première ministre de la Lituanie Ingrida Šimonyte, la Première ministre norvégienne Erna Solberg, la cheffe du gouvernement islandaise Katrin Jakobsdottir, ou encore la Présidente de la République slovaque Zuzana Čaputová.

"Un jour, on n'en fera plus tout un plat. On ne se rendra peut-être même plus compte que c'était différent avant.", se réjouit d'emblée une journaliste sur Twitter, évoquant les portraits des leadeuses des gouvernements nordiques et baltiques. Et si la parité devenait le maître-mot du monde d'après ?