Faites du sport sans musique : l'étonnant conseil d'un coach

Faire du sport sans musique : l''étonnant conseil d'un coach
Faire du sport sans musique : l''étonnant conseil d'un coach
Vous pensiez que brancher vos écouteurs et votre playlist préférée pendant votre séance de fitness ou votre running était plus stimulant ? Pourtant, selon un instructeur sportif américain, il faudrait définitivement bannir la musique durant votre routine sportive, pour devenir davantage performant.
A lire aussi

Fin prête pour votre footing ou votre routine HIIT, vous n'oubliez jamais votre paire d'écouteurs, branchée sur votre playlist préférée. Et c'est au rythme de la musique que vous vous motivez et ne ressentez pas l'effort (ou la lassitude quand vous faites une longue séance de cardio). Vous n'êtes pas la seule à adopter cette technique. Si bien que, désormais, plusieurs disciplines se basent entièrement sur ce concept. C'est notamment le cas de l'indoor-cycling : importée des Etats-Unis, c'est une pratique qui consiste à faire du vélo en salle à une cadence élevée et en bougeant en rythme son corps, sur de la musique entraînante.

Mais selon Ryan McCann, instructeur au Mile High Run Club et fondateur du Cool Fit Club, la musique ne serait pas forcément une alliée. Selon lui, elle pourrait même devenir une source de découragement. Puisqu'en s'habituant à ne travailler qu'en musique, dès que cela n'est plus possible (plus de batterie ou aucun réseau pour lire notre playlist Spotify par exemple), on se dégonfle vite. Alors pour nous aider, voici 5 conseils de coach pour enfin réussir à se motiver à faire du sport, avec ou sans musique.

1- On s'entraîne en binôme (ou plus)

Comme pour tout, lorsque l'on est plusieurs, l'effort devient plus "acceptable". Mieux encore, on arrive même certaines fois à dépasser nos limites sans s'en rendre compte, car on se challenge les uns les autres. Alors, la prochaine fois que vous sortez pour aller courir, conviez vos ami(e)s !

En plus, cela peut être l'occasion d'avoir un rendez-vous hebdomadaire. On se plaint souvent de manquer de temps pour soi ou bien pour organiser des sorties, une séance de sport peut être une bonne occasion.

On s'entraîne en binôme (ou plus)
On s'entraîne en binôme (ou plus)

2- On s'auto-stimule mentalement

L'une des choses que l'on a tendance à oublier quand on fait du sport en musique est la bonne tenue de notre corps. On le fait toutes : en bougeant en rythme, on en oublierait presque que pour courir et/ou travailler efficacement, il faut penser à bien se maintenir tout le long de l'exercice.

La bonne résolution ? On se fait une liste de toutes les choses à obligatoirement faire durant notre séance. Garder le dos droit, serrer les abdos ou encore bien respirer pour éviter les points de côté ne sont que peu d'exemples. Et bien sûr, on se répète tout cela durant tout l'exercice, pour ne pas oublier et surtout se motiver.

3- On prend conscience de son environnement

Si vous avez l'occasion de faire de l'exercice en extérieur, profitez de ce laps de temps pour prendre pleinement conscience de votre environnement et apprécier le paysage. Ne vous enfermez surtout pas dans votre bulle avec votre musique ! Profiter du moment présent en pleine conscience va vous aider à mieux apprécier votre séance, mais surtout à ne plus la considérer comme une séance de torture que vous peinez à finir.

Prendre conscience de son environnement
Prendre conscience de son environnement

4- On se concentre sur sa respiration

Là encore, c'est une chose importante que l'on a tendance à oublier, casque sur les oreilles. Lorsque vous travaillez en musique, inconsciemment votre cadence et donc votre respiration sont calquées sur le rythme de la musique. Ainsi, vous irez également plus ou moins vite selon que vous écoutez une musique entraînante de Beyoncé ou quelque chose d'un peu plus soft du type Adele, selon le coach Ryan McCann.

Pourtant, faire du sport, c'est principalement être à l'écoute de son corps. Alors, on profite de ces instants de calme pour prendre conscience de sa respiration et ainsi travailler plus facilement et efficacement en intensité et effectuer des exercices plus difficiles.

5- On médite avant une sortie running

Depuis quelques années déjà, la méditation dite de pleine conscience gagne peu à peu notre société occidentale, si bien qu'elle a même fait son entrée sur les pistes d'entraînement. Et vous l'aurez bien compris, qui dit méditation (du moins dans cette pratique) ne dit pas forcément postures de yoga. Le principe de base est simple : porter son attention sur l'instant présent, être à l'écoute de sa respiration et de ses sensations corporelles. Cet exercice, à effectuer en début de séance, va vous permettre de vous reconnecter avec ses sensations et ainsi vous entraîner à surmonter les obstacles.