Les tips pro/perso de Fariha Shah, cofondatrice de Golden Bees

L'entrepreneuse Fariha Shah, co-fondatrice de Golden Bees
L'entrepreneuse Fariha Shah, co-fondatrice de Golden Bees
Fariha Shah a créé la plateforme de recrutement programmatique Golden Bees il y a quatre ans. Depuis, sa "ruche" digitale prospère. Quel a été le déclic ? Comment arrive-t-elle à concilier ses mille et une vies ? La cofondatrice nous livre ses conseils et ses inspirations.
A lire aussi

Fariha Shah est une entremetteuse. Aux origines de sa création d'entreprise, des chiffres éloquents : 30% des sociétés en France ont des difficultés à trouver des candidats alors que 80% d'entre elles utilisent le web en passant par les sites d'emploi, les agrégateurs d'offres et les réseaux sociaux. Et en parallèle, le marché de l'emploi en ligne concentre des millions de candidats en recherche active d'un poste.

Avec son associé, Fariha Shah a donc décidé de lancer Golden Bees, une plateforme qui permet aux recruteurs de diffuser des offres d'emploi sur l'intégralité du web (sites d'emploi, réseaux sociaux, sites web monétisés) de manière ciblée et optimisée. Et aux candidats de postuler (gratuitement) parmi plus d'un million d'offres. Ou comment faciliter la rencontre entre l'offre et la demande en un seul endroit.

Après avoir fait croître Golden Bees de 400% depuis sa création en 2015, la directrice générale de 34 ans, nommée dans la catégorie "Femme digitale" de la première édition des Femmes de l'économie en Île-de-France, ambitionne aujourd'hui de faire de sa startup une multinationale reconnue dans le monde entier. Elle nous livre ses inspirations et ses astuces pour gérer vie pro trépidante et vie perso ressourçante.

Terrafemina : Pourriez-vous nous expliquer votre parcours pro et en quoi consistent votre entreprise et votre job ?

Fariha Shah : Au niveau académique j'ai un parcours classique, un BAC ES, une licence en commerce et un Master en école de commerce. C'est à travers mon premier job en tant que responsable marketing que je me suis spécialisée dans le domaine de la publicité web à la performance. C'était il y a maintenant 10 ans...
Par la suite, j'ai eu un parcours 100% spécialisé dans la publicité et le webmarketing aussi bien dans des startups que des plus grandes structures. Toujours dans le même domaine, je me suis lancée en tant que consultante indépendante avant de créer mon entreprise en juillet 2015 avec mon associé.


On a décidé ensemble de mettre à contribution notre expertise au service du recrutement. Dans un contexte où 30% des entreprises de toutes tailles ont des difficultés à trouver les bons candidats, Golden Bees oeuvre pour faciliter la rencontre entre l'offre et la demande sur le marché du recrutement de l'emploi. Nous offrons une solution permettant d'automatiser la recherche d'emploi pour les candidats et de profils pour les recruteurs.


Quel a été le déclic pour créer votre entreprise ?

F.S. : Une rencontre. Un jour, un entrepreneur m'a proposé de rejoindre sa startup prometteuse sur un poste de direction. J'ai été tentée. Tout construire, créer et innover : ça me correspondait bien. J'ai fini par relever le défi. Mais pas pour sa startup... pour la mienne.

Quelles ont été vos allié·e·s dans votre parcours pro ?


F.S. : Sans hésiter, mon associé. On forme une équipe ultra-équilibrée professionnellement. On est animé par les mêmes valeurs, les mêmes ambitions et nous sommes portés par une détermination sans précédent.

Selon vous, quelles sont les qualités essentielles pour réussir à aller au bout de ses projets ?


F.S. : La confiance en soi. Toutes les autres qualités nécessaires en dépendent, telles que le persévérance, la détermination et l'excellence.

Quelle faiblesse avez-vous su transformer en force (et comment) ?


F.S. : Le manque de confiance en moi justement ! J'ai dû développer cette qualité pour m'imposer à tous les niveaux. Ce travail de développement personnel m'a appris le dépassement de soi. Aujourd'hui, grâce à ce travail, je suis convaincue qu'il n'existe que peu de limites qui ne peuvent pas être dépassées.

Vos indispensables pour concilier vie pro et vie perso ?

F.S. : En allumant mon téléphone, je vois trois applications que j'utilise plusieurs fois par jour: Uber et Google Maps pour optimiser mes déplacements et Google Agenda pour gérer mon emploi du temps en fonction de ceux de mes collaborateurs.

Vos réflexes pour vous ressourcer et recharger vos batteries ?

F.S. : Pour me détendre, un livre et pour me booster, la boxe. Pour me ressourcer, je pars à la découverte de paysages naturels à travers le monde.


Votre astuce pour ne pas craquer sous la pression ?

F.S. : De manière générale, j'essaye de relativiser les situations qui provoquent le stress et les accepter. Je pars du principe que rien n'est grave, qu'il y a toujours une solution.

Les trois femmes qui vous ont le plus inspirée dans votre vie ?

F.S. : Il ne s'agit pas seulement de femmes, mais je porte un regard admiratif pour toutes ces personnes qui quittent leurs pays et leurs familles pour re-construire une vie sur une terre inconnue. Ça été le cas de ma mère qui est arrivée en France à l'âge de 17 ans. Malgré cela, elle représente à mes yeux la femme moderne d'aujourd'hui. C'est une femme engagée qui travaille tout en élevant ses quatre enfants. Passionnée de poésie, elle a créé une association pour la promotion des oeuvres littéraires internationales et soutient des causes humanitaires à travers des événements caritatifs.

J'ai également beaucoup d'estime pour Maria Montessori. Docteure en médecine, psychiatre, anthropologue, militante socialiste et féministe, elle a laissé les traces de son travail dans le monde entier. Sa principale bataille était de créer un monde meilleur grâce à l'éducation des enfants.

Et pour finir, je ne donnerais non pas le nom d'une femme, mais celui d'un homme : Norman Borlang, le père de la révolution verte. Cet agronome a, grâce à l'innovation des productions agricoles, sauvé des milliards de personnes de la famine dans plusieurs pays du monde.

Votre mantra inspirant pour vous booster ?

F.S. : Tout est possible.


Votre dernier moment d'audace ?

F.S. : Un saut en parachute !


Votre projet le plus fou ?

F.S. : Partir de rien et créer Golden Bees avec deux enfants en bas âge. Croyez-moi, il faut être un peu fou pour le faire !


Quel serait votre conseil pour inspirer toute une nouvelle génération de femmes ?


F.S. : Avancez dans le sens que vous avez choisi et ignorez les barrières même si elles existent.
Au pire, vous essayez de les surmonter, au mieux vous les dépassez. Dans tous les cas, elles ne peuvent pas vous arrêter.