Boohoo accusé de vendre des vêtements en "fausse fourrure" contenant du lapin

Le pull de la discorde, qui contiendrait de la vraie fourrure
Le pull de la discorde, qui contiendrait de la vraie fourrure
La marque de vêtements britannique Boohoo a été gravement pointée du doigt pour avoir vendu des produits soi-disant fabriqués à partir de fausse fourrure, alors qu'ils contenaient de la fourrure de lapin.
A lire aussi

Boohoo est l'une des marques anglaises les plus populaires au Royaume-Uni et en Europe. On y trouve des pièces tendance à petit prix et les collections ne cessent de se renouveler. Une sorte de Pimkie britannique si certain.es voudraient trouver l'équivalent français.

Mais cette semaine, Boohoo n'est pas au coeur de l'actualité pour le rapport qualité-prix de ses lignes. L'enseigne a été accusée par le Advertising Standards Authority (ASA) - le CSA outre-Manche - de commercialiser un modèle sous le label "fausse fourrure" alors qu'il contiendrait de la fourrure véritable.

Il s'agit du "Faux Fur Pom Pom Jumper" (ou pull à pompon en fausse fourrure) qui, après avoir été testé par l'association pour les droits des animaux Humane Society International, révèle avoir été fabriqué à partir de fourrure de lapin. Un tollé gigantesque pour la marque qui clame "s'engager fortement contre la vente de vraie fourrure", comme l'indique Glamour UK.

Le pull retiré de la vente

Interrogée par le média britannique, elle répond que "les articles ont été obtenus auprès d'un fournisseur externe basé au Royaume-Uni, qui était au courant de l'engagement de Boohoo contre la vente de fourrure réelle et avait signé un formulaire de reconnaissance du fournisseur s'engageant à ne pas fournir de produits contenant de la fourrure réelle." Formulaire qui a vraisemblablement été bafoué.

Le pull a ainsi été immédiatement retiré de la vente et Boohoo assure par ailleurs qu'"une partie du stock contenant de la fausse fourrure a été inspectée par l'équipe de contrôle qualité de Boohoo." On espère donc que cette fois, aucun poil n'échappera à leur vérification.

Si l'affaire est révoltante, ce n'est pas le premier cas divulgué dans la presse. En 2017, TK Maxx et Amazon ont été dénoncés pour la même raison, tout comme le concurrent de Boohoo, la marque Missguided, qui vendait des chaussures à talon confectionnées à partir de vraie fourrure de chat quand l'article était labellisé "fausse fourrure" en ligne.

On rappelle également que si la fausse fourrure représente une alternative évidemment dénuée de cruauté envers les animaux, sa production intensive cause de gros dégâts pour l'environnement. Car les poils synthétiques sont élaborés à base fibres polymères d'acrylique dont la production à base de pétrole requiert une énergie considérable et extrêmement polluante.

Le mieux des deux ? Acheter vintage.