Frédéric Lopez : il se confie sur les femmes et son fils

Frédéric Lopez à l'enregistrement de "Vivement Dimanche"
Frédéric Lopez à l'enregistrement de "Vivement Dimanche"
S'il est l'accoucheur des confidences de stars, Frédéric Lopez est en revanche beaucoup plus discret sur sa vie privée. pourtant, celui qui revient ce soir avec une nouvelle émission, "Folie passagère", a bien laissé filtré quelques indiscrétions.
A lire aussi
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour les femmes
News essentielles
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour...

Frédéric Lopez est un ovni dans le paysage audioviosuel français. Véritable inventeur de concepts inédits, ce qui est plutôt rare en nos contrées cathodiques, il est parvenu à accoucher les confidences de nombreuses célébrités en les emmenant au bout du monde, comme dans Rendez-vous en terre inconnue, ou à la campagne, avec La Parenthèse inattendue.

Et pourtant, confinée dans ces huis clos propices aux confidences avec ses invités, l'animateur a toujours peu parlé de lui. La raison ? Son fils, qui lui a fait promettre de ne pas le mettre en avant dans les médias. Cependant, ce papa gâteau, proche "d'une Marthe Villalonga" selon ses propres dires, est gaga de son rejeton, dont il aime à dire, à l'instar d'un Gérard Jugnot, que c'"est lui en mieux". Dans Télé Star, en 2013, il a exceptionnellement levé le voile sur ses relations amoureuses et xe rejeton adoré.

"Quand les filles ont commencé à me dire que j'étais beau, je croyais qu'elles se moquaient de moi."

"A l'adolescence, quand les filles ont commencé à me dire que j'étais beau, je croyais qu'elles se moquaient de moi. Je n'avais pas confiance en moi. Et puis, ayant rencontré la mère de mon fils à 20 ans, assez tôt donc, les choses se sont simplifiées", a ainsi avoué cet enfant très durement élevé par son père, et peu habitué aux compliments. Aujourd'hui séparé de la mère de son fils, l'animateur n'en reste pas moins poule avec celui-ci malgré ses 17 ans.

"Il a envie de mener sa propre vie, sans mon aide. C'est si compliqué d'être le fils d'un personnage public, car on vous enlève souvent tout mérite", a-t-il raconté dans Télé 7 jours, avant d'ajouter : "Quand il avait 10 ans, il avait exposé ses BD et ne me l'avait pas dit, tellement il ne voulait pas que je lui fasse honte à trop m'extasier devant ses copains". Car oui, lui en mieux, cela veut dire que Frédéric Lopez, contrairement à son propre père, est très ostensiblement fier de sa progéniture.

Laquelle le sera également, on en est sûrs, devant le nouveau bébé paternel, pour la première fois sur nos écrans ce soir.