Pourquoi "cette" scène avec Arya dérange tant dans "Game of Thrones"

Arya dans la saison 8 de Game of Thrones
Arya dans la saison 8 de Game of Thrones
Dans l'épisode 2 de la saison 8 de "Game of Thrones", une séquence mettant en scène Arya a particulièrement troublé les spectateurs. Analyse d'un psy.
A lire aussi
Pourquoi cette chanson de Noël a été bannie par les stations de radio américaines
News essentielles
Pourquoi cette chanson de Noël a été bannie par les...

Nous n'étions pas prêts. Même la mort d'un personnage phare de la série ne nous aurait peut-être pas autant déroutés que cette scène avec Arya.

Alors que le deuxième épisode de la saison 8 de Game of Thrones nous prépare à l'arrivée imminente des Marcheurs Blancs, en se focalisant sur la préparation des différents personnages retrouvés dans le premier épisode, ainsi que certains petits nouveaux, une scène en particulier a suscité beaucoup d'émotions contradictoires chez les fans de la série.

ATTENTION !

Cet article contient des spoilers sur l'épisode 2 de la saison 8 de GoT.

Vous êtes vraiment sûr de vouloir savoir ?

Alors, c'est parti.

Jon Snow dans Game of Thrones
Jon Snow dans Game of Thrones

Dans cet épisode, Arya cesse en effet d'être l'enfant auquel nous nous sommes attachés. Souhaitant profiter des quelques heures avant l'arrivée des Marcheurs blancs, et donc potentiellement de la mort, la jeune Stark décide de découvrir les plaisirs de la chair avec son ami de longue date Gendry, le fils illégitime de Robert Baratheon.

Et personne ne s'y attendait.

Arya n'est plus une enfant

Pour Samuel Dock, psychologue clinicien et grand fan de GoT, rien d'étonnant dans ces réactions assez tranchées face à la sexualité naissante d'Arya. "D'un coup, on est confronté au comportement des adolescents, à l'éclosion et à la quête du désir", affirme-t-il au HuffPost. "On croit qu'Arya est une enfant, elle est en fait un sujet désirant."

Ainsi, voir Arya se dénuder pour découvrir la sexualité nous ramène à notre propre expérience personnelle d'adolescent, ou en tant que parent, frère ou soeur, à quelque chose d'accessible et proche de nous. Arya est la petite fille, la petite soeur ou l'adolescente que nous avons été et cela nous met mal à l'aise.

"Depuis Freud, nous savons que nous sommes des êtres sexuels, que notre nature est dans le désir, pourtant il est toujours aussi compliqué d'entendre que les enfants aussi ont des désirs", poursuit le psychologue.

Au-delà de la relation quasi-familière que les fans de la série ont pu développer avec la jeune Stark, la question de son âge s'est aussi posée. À ce sujet, HBO a laissé entendre qu'elle avait désormais 18 ans. Ce qui, pour Samuel Dock, est un peu ironique. "C'est à l'adolescence que l'on se découvre, pourquoi ressentir ce besoin de cadrer sa sexualité par la loi ?", s'interroge-t-il. Arya est majeure, donc c'est acceptable ? En France, l'âge médian du premier rapport sexuel est de 17,4 ans pour les garçons et 17,6 ans pour les filles.

Il faut dire que Game of Thrones joue un peu avec la temporalité comme elle l'entend. Comme le souligne cet article de Vanity Fair, l'enfant de Samwell et Gilly est un bébé depuis la saison 3 quand, par comparaison, Tommen a grandi à vitesse grand V (deux acteurs différents ont d'ailleurs joué ce rôle). Pas étonnant, donc, que l'on soit un peu perturbé de réaliser aussi subitement que la fille de Ned soit devenue une femme.

Une femme aux commandes

Mais, peut-être encore plus que son âge et le sentiment de proximité avec ce personnage, n'est-ce pas le fait qu'elle soit une femme qui suscite le plus d'interrogations ? Comment aurait-on réagi si Arya avait été un garçon ?

Lire la suite sur le HuffPost