Comment faire de son enfant le roi de l'anti-gaspillage alimentaire ?

Apprendre à éviter le gaspillage alimentaire aux enfants
Apprendre à éviter le gaspillage alimentaire aux enfants
Comment apprendre les bons gestes anti-gaspillage alimentaire aux enfants ? Lucie Basch, fondatrice de l'appli Too Good To Go, livre quelques pistes.
A lire aussi

Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le troisième plus gros pollueur après la Chine et les Etats-Unis. C'est l'un des arguments massues avancés par Le guide anti-gaspi, co-écrit par Lucie Basch et Rose Boursier-Wyler, respectivement fondatrice et chargée des affaires publiques de l'application Too Good To Go. Au gré de ses 200 pages, les deux autrices distillent conseils pour éradiquer le gaspillage alimentaire de notre quotidien, recettes zéro déchet et astuces pour éviter de "gâcher" et de jeter. Mais aussi des tips pour responsabiliser son enfant et en faire le roi de l'anti-gaspi.

Alors, quelles sont les bonnes pratiques à inculquer aux bambins ? Lucie Basch, créatrice de Too Good To Go, nous livre ses petits secrets pour leur apprendre les gestes écolo-friendly.

Terrafemina : Quels sont les gestes de base à apprendre aux enfants pour éviter le gaspillage alimentaire ?

Lucie Basch : D'une part, leur apprendre l'origine de ce qu'ils mangent. En les connectant avec leur alimentation, en leur expliquant l'empreinte écologique d'un produit, et les ressources utilisées pour le produire, ils et elles seront plus enclin·e·s à le respecter. Quand on sait que jeter une banane équivaut à laisser couler la douche pendant 10 minutes, on se rend mieux compte des dégâts provoqués par le gaspillage alimentaire.

En général, les enfants sont les meilleurs ambassadeurs de l'anti-gaspi à la maison ! Nous organisons donc régulièrement des ateliers pour les sensibiliser, leur apprendre à bien organiser son frigo à la maison et à bien comprendre les dates de péremption par exemple. Et même à découvrir et apprécier les fruits et légumes un peu abîmés. Quand une banane est tâchée par exemple, cela veut dire qu'elle est plus mûre et donc plus sucrée !

Et lorsqu'ils vont à la cantine ?

L.B. : Une des premières règles est de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Comment leur faire aimer "les restes" ?

L.B. : Le mieux est de "twister" les restes, qu'ils changent d'apparence et de goût. Pourquoi ne pas utiliser les restes d'épinards pour faire une tartelette par exemple ? Le mieux est de les associer à la démarche.

Manger une banane
Manger une banane

Cuisiner les épluchures, est-ce une bonne idée ?

L.B. : C'est une très bonne idée ! A partir du moment que les légumes sont bios, on peut faire plein de (bonnes !) choses avec les épluchures ! Une fois lavées, on peut par exemple les congeler et les utiliser ultérieurement pour préparer un délicieux bouillons. Ou pour les plus gourmands, il suffit de les passer à l'huile, ajouter un peu de sel, poivre et épices désirées et de les faire cuire une dizaine de minutes au four et nous voici prêts à déguster des chips anti-gaspi croustillantes !

Auriez-vous une recette gourmande, facile et zéro déchet à partager ?

L.B. : Le pudding de pain rassis ou le pain perdu sont toujours un succès. On trempe son pain rassis dans du lait, puis dans de l'oeuf battu. On peut y ajouter des fruits abîmés et un peu de sucre avant de le passer au four ou à la poêle. Hyper simple et délicieux !

Le Guide anti-gaspi
Le Guide anti-gaspi

"Le Guide Anti-Gaspi", aux éditions Leduc.s

Un livre de Lucie Basch et Rose Boursier-Wyler