L'hommage poignant de Glenn Close à sa mère aux Golden Globes

Glenn Close au Golden Globes 2019
Glenn Close au Golden Globes 2019
Dans un discours fort au Golden Globes, Glenn Close est revenue sur l'invisibilisation des femmes dans le couple, où les femmes se mettent trop souvent en recul pour laisser briller la carrière de leur mari.
A lire aussi
Golden Globes 2017 : revoir la cérémonie en replay et noms des gagnants
News essentielles
Golden Globes 2017 : revoir la cérémonie en replay et...

Dimanche 6 janvier avait lieu la 76e cérémonie des Golden Globes. L'événement récompense les films et les productions télévisuelles de l'année passée. C'est Glenn Close qui a obtenu la récompense de la meilleure actrice dramatique.

L'actrice de 71 ans été récompensée pour son rôle dans The Wife, "La femme", où elle joue une femme suivant son mari qui va recevoir le prix Nobel de Littérature et qui se pose des questions quant à ses choix de vie. Elle est l'invisibilisée derrière un homme à la carrière brillante. Mais sans elle, pas de carrière pour lui.

Pendant ses trois minutes de discours, elle a ri des 14 ans qu'il a fallu pour adapter ce qui était à la base un roman : "Vous savez, ça s'appelait The Wife, et c'est sans doute pour cela que cela a mis 14 ans à être porté à l'écran !" déclenchant le rire jaune de toute la salle.

Dans son discours de remerciement, Glenn Close a également parlé de sa mère : "Je pense beaucoup à ma mère. Qui s'est sublimée pour mon père, pour le soutenir, et qui me disait à plus de 80 ans 'j'ai le sentiment de n'avoir rien accompli', ce n'était tellement pas juste. Ce que j'ai appris tout au long de mon expérience, c'est que nous les femmes, nous sommes là pour être des nourricières, c'est ce qui est attendu de nous. Nous avons nos maris, nos enfants si on a la chance d'en avoir, nos compagnons, mais il nous faut aussi nous épanouir personnellement !"

Dans la salle s'élève alors des hourras, et Glenn Close continue : "Il faut suivre nos rêves, il faut pouvoir dire "Oui, je peux le faire, je devrais avoir le droit de le faire !". L'assistance des Golden Globes se lève pour l'applaudir. L'actrice poursuit sous les acclamations du public : "Quand j'étais petite, je me sentais un peu comme Mohamed Ali quand il a décidé d'être boxeur, j'ai toujours été convaincue que je serai actrice.

J'ai vu les premiers films de Disney et Hayley Mills [actrice enfant star de Disney dans les année 1960] et j'ai dit : "Oh, je peux le faire." Et me voilà aujourd'hui. Cela fera 45 ans en septembre que je travaille comme actrice et je ne peux pas imaginer une vie plus merveilleuse."

Les Golden Globes sont un prémisse des Oscars qui auront lieu le 24 février prochain.

Les dossiers