Cette mannequin porteuse de trisomie 21 devient égérie de Benefit

La mannequin Kate Grant, porteuse du gêne de trisomie 21, devient égérie Benefit
La mannequin Kate Grant, porteuse du gêne de trisomie 21, devient égérie Benefit
Kate Grant, mannequin nord-irlandaise, est porteuse du gêne de trisomie 21. Elle a été choisie par la marque de cosmétiques Benefit comme égérie de leur dernière campagne.
A lire aussi

Kate Grant n'en est pas à ses débuts dans le monde de la beauté. Depuis petite, elle rêve d'être mannequin, et ses parents ont toujours tout fait pour l'aider à accomplir son but, même lorsque les démarches s'avéraient difficiles. C'est d'ailleurs sa mère qui décide, après plusieurs refus, de passer par les réseaux sociaux, en publiant une photo de Kate qui devient virale.

Rapidement, elle se fait contacter par le directeur de Teen Ultimate Beauty of the World, un concours international qui veut célébrer la diversité en Irlande, et se base davantage sur la beauté intérieure qu'extérieure. Elle rafle la première place à plusieurs dizaines de participantes, devenant ainsi la première porteuse du gêne de trisomie 21 à remporter la couronne.

Ensuite, tout s'accélère. Ayant acquis une petite notoriété en ligne, elle se fait repérer par Benefit suite à la publication d'un post où elle se met en scène avec l'un des produits phares de la marque américaine, qui partage son cliché et lui propose un contrat d'ambassadrice. Elle voyagera ainsi dans 30 pays pour promouvoir le mascara They're Real, l'eye-liner Roller Liner ou encore la brosse à sourcils Gimme Brow, dans plus de 2000 boutiques.

"Elle ouvre la voie à d'autres personnes", a déclaré la mère de la nouvelle égérie à Metro UK. "Kate en est consciente et veut sensibiliser les personnes handicapées à l'inclusion et c'est ce qu'elle fait depuis le début. Elle sait qu'elle fait quelque chose que certains de ses amis ne peuvent pas faire. Elle est leur voix".

Une décision géniale qui rappelle aussi l'histoire de l'Américaine Katy Meade, devenue ambassadrice de la marque de cosmétique Beauty&Pin-Ups, ou du petit Lucas, lui aussi porteur de trisomie 21, qui est devenu égérie de Gerber, une enseigne de nourriture pour bébés. Des exemples d'inclusion importants qui ne doivent surtout pas rester anecdotiques, et dont on espère que plusieurs grandes, moyennes et petites entreprises pourront s'inspirer.