Un concours des plus belles photos de "manspreading" dans les transports ? On adore

Un concours des plus belles photos de manspreading ? On adore
Un concours des plus belles photos de manspreading ? On adore
Pour sensibiliser avec humour à cette manie fréquente qu'ont les hommes de s'étaler sans gêne dans les transports en commun, le compte féministe Préparez-vous pour la bagarre publie des photos en flagrant délit de manspreading et note les "performances" des auteurs.
A lire aussi

Le manspreading, ou "étalement masculin", est un concept développé par des féministes américaines pour désigner "une posture adoptée par certains hommes dans les transports en commun, consistant à s'asseoir en écartant les cuisses et en occupant alors plus que la largeur d'un siège". Et ce, sans se soucier du manque de place que peuvent ressentir les passager·e·s (principalement passagères) qui partagent la même banquette.

Pour illustrer ce comportement somme toute (trop) fréquent, le compte Instagram militant Préparez-vous pour la bagarre a décidé de lancer un appel à photos prises sur le fait. Un concours hilarant qui se déroule selon plusieurs règles, et qui observera ces critères pour élire un vainqueur : "L'angle d'ouverture de l'entrejambe" et "que ça respire bien le 'je suis chez moi dans l'espace public et ça ne changera jamais bande de grognasses". Forcément, on savoure.

"L'intention de dominer dans l'espace public"

Depuis quelques jours, la page publie ainsi des clichés, dans lesquels chacun·e conserve son anonymat, où l'on peut voir ces messieurs s'installer à leur aise, pratiquant pour certains un écart facial qui ferait pâlir d'envie les danseur·se·s de l'Opéra de Paris.

Manspreading
6 photos
Lancer le diaporama

En légende, des commentaires piquants et ironiques, qui classent par catégorie, jugent de la "performance" des participants malgré eux et évaluent quels textiles semblent les plus adaptés à cette pratique contestée.

Quelques exemples pour donner le ton : "Catégorie : peut mieux faire. On sent qu'il est limité par un jean trop serré, mais l'intention de dominer dans l'espace public est là. Je donne les encouragements du jury" ; "Celui-là ne tient même pas dans le cadre, bravo à lui" ; "Catégorie 'à deux centimètres de la luxation de la hanche' et pourtant on devine qu'il est pas au max. Encore un jean par contre" ; ou bien "Rafraîchissant ! Un écartement en mini-short rose contrarié dans son expansion".

De quoi nous donner envie de capturer et d'envoyer le prochain manspreading dont on sera témoin, soit d'ici quelques heures en rentrant du boulot. Hâte (ou pas vraiment).