Le comédien Océan dénonce la censure absurde des tétons sur Instagram

Le comédien Océan dénonce la censure des tétons sur Instagram
Le comédien Océan dénonce la censure des tétons sur Instagram
Océan a fait d'une pierre deux coups avec cette photo sur Instagram. L'humoriste de 41 ans, qui effectue actuellement un changement de genre pour devenir un homme, a posté un cliché de lui, torse nu, sur son compte Instagram le 2 décembre dernier. Et ça n'a rien d'anodin.
A lire aussi
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa dénonce la "masculinité toxique"
News essentielles
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa...

En janvier 2018, Océan était encore une femme qui s'appelait Océanerosemarie, quand il s'est décidé à devenir un homme en changeant de genre pour vivre "pleinement sa masculinité". Près d'un an après le début de prise d'hormones et des opérations, sa transformation est aujourd'hui bientôt achevée. Et le co-scénariste du film Embrasse-moi ! peut encore mieux se rendre compte des inégalités hommes/femmes, et il l'a signalé en envoyant un message fort.

En effet, l'algorithme d'Instagram comprend que le torse nu d'Océan est celui d'un homme et autorise donc la publication de cette photo. Ce que ne peut pas faire une femme, car Instagram censure les tétons féminins. Une pratique que combat notamment le mouvement féministe "Free The Nipple" (littéralement "Libérez le téton" en Français) qui milite pour l'égalité homme/femme devant le droit de s'afficher torse-nu sur les réseaux sociaux.

Censurez ce téton que je ne saurais voir

"Donc maintenant c'est ok @instagram ? Mes photos vont plus être censurées si je poste mon torse? Tout d'un coup, par la magie d'une opération, quelques grammes de glandes mammaires en moins, ma poitrine est recevable?", tance l'humoriste en commentaire de la photo, fustigeant l'hypocrisie du réseau social de considérer que des tétons de femmes doivent être censurés et non ceux des hommes, avant de continuer: "Être trans c'est ressentir l'absurdité et l'injustice du patriarcat dans sa propre chair."

Car le mouvement "Free The Nipple" considère que les tétons des hommes et des femmes sont similaires, et qu'il n'y a donc aucune raison d'interdire les uns de les montrer si les autres le peuvent. L'actrice et mannequin britannique Cara Delevingne dénonçait déjà cette absurdité en 2014 avec un cliché comparant sur une base anatomique les tétons d'un homme et d'une femme pour montrer leurs similitudes :

Tolérance à deux vitesses


Mais Océan va plus loin et dénonce une pratique encore plus injuste à ses yeux qu'utilisent certains photographes: le "flagging". Ces derniers postent des photos de femmes -parfois sans leur accord- totalement dénudées et dans des positions suggestives, puis "floutent" les tétons pour ne pas être censurés par Instagram.

Lire la suite sur le HuffPost