Jane Birkin : elle demande à ce qu'Hermès débaptise le sac à son nom en soutien aux crocos

L'actrice et chanteuse Jane Birkin a demandé à Hermès de débaptiser la version en crocodile du célèbre sac portant son nom. Elle souhaite mettre en lumière le traitement des bêtes avant leur abattage, dénoncé dans un reportage de la Peta. Hermès a promis des sanctions en cas de "manquement avéré" dans les élevages.
A lire aussi

Et si le Birkin ne s'appelait plus le Birkin ? C'est du moins ce que souhaite, temporairement, Jane Birkin pour la version en crocodile du célèbre sac. La star s'est exprimée dans un communiqué à l'AFP, mardi 28 juillet, demandant à la maison française de débaptiser le Birkin Croco en raison des pratiques d'abattage des animaux.

"Ayant été alertée par les pratiques cruelles réservées aux crocodiles au cours de leur abattage pour la production des sacs Hermès portant mon nom (...), j'ai demandé à la Maison Hermès de débaptiser le Birkin Croco jusqu'à ce que de meilleures pratiques répondant aux normes internationales puissent être mises en place pour la fabrication de ce sac", a-t-elle déclaré.

Les pratiques de la maison font en effet polémique depuis la publication d'un documentaire vidéo de l'association Peta. On y voit des crocodiles écorchés alors qu'ils sont toujours vivants, dans le but de fabriquer le fameux sac à 33 000€. L'actrice souhaite donc qu'Hermès opte pour des pratiques moins barbares pour pouvoir nommer le sac à son nom. Pour ce qui est des autres versions (en cuir classique, d'autruches, ...), Jane Birkin n'a émis aucune demande.

Le reportage de la Peta (les images peuvent choquer les plus sensibles).
Dans cette vidéo : Jane Birkin

Hermès promet une enquête

Face à ces déclarations, Hermès a répondu le 29 juillet. La maison de luxe s'est dite, elle aussi, "choquée par les images récemment diffusées" et "respecte et partage" l'émotion de Jane Birkin. Elle a aussi assurée qu'"une enquête est en cours dans la ferme du Texas", où certaines des images ont été tournées.

Hermès a aussi affirmé, dans son communiqué, demander "à ses partenaires les plus hauts standards dans le traitement éthique des crocodiles". "Nous contrôlons leurs pratiques et leur conformité avec les règles d'abattage fixées par les vétérinaires experts et par le Fish and Wildlife (organisme fédéral américain de protection de la nature) et avec les règles établies sous l'égide de l'ONU par la Convention de Washington de 1973".

La marque a tenu à rappeler "l'amitié et la confiance" qui la lie à Jane Birkin depuis "de nombreuses années".

Un sac mythique

Le sac Birkin de la maison Hermès est l'un, si ce n'est le sac le plus iconique du monde. Né d'une rencontre dans un avion entre l'icône Jane Birkin et Jean-Louis Dumas, le président d'Hermès, il est rapidement devenu le classique de la maison. La chanteuse et actrice anglaise se plaignait en effet du manque de poches dans son sac de luxe, sans savoir qu'elle s'adressait au président de la célèbre maison. Un mois plus tard elle recevait un croquis d'un nouveau sac et une demande du président de le baptiser le Birkin.

Depuis le sac Birkin est devenu un véritable classique, collectionné par les plus grandes célébrités, comme Victoria Beckham ou Kim Kardashian. Objet prisé, s'en procurer un n'est pas chose aisé : si les rumeurs veulent qu'il n'existe plus de liste d'attente pour se le procurer (en vigueur pendant de nombreuses années), la demande est encore largement supérieure à l'offre, faisant flamber les prix des versions d'occasion, disponibles immédiatement. Les versions les plus luxueuses s'arrachent même à prix d'or aux enchères, notamment les modèles en... crocodile. En juin dernier, un modèle en crocodile rose a été adjugé chez Christie's à Hong Kong au prix de 222 912 dollars, devenant ainsi le sac le plus cher du monde !